Vrais Avis Clients
4025

Qu’est-ce qu’un centre de données virtuel ?

Vous avez entendu parlez du concept de centre de données virtuel et vous aimeriez savoir de quoi il est question? Ce nouveau type de ressource informatique est-il adapté à vos besoins et peut-il vous apportez de nouvelles opportunités? Ne cherchez pas plus loin! Cet article est spécifiquement conçu pour répondre à toutes vos questions sur le sujet.

Les entreprises qui souhaitent étendre leur capacité de stockage et de traitement des données ont désormais accès à une nouvelle solution. Il s’agit d’un centre de données virtuel, un concept qui a fait sont apparition avec l’avènement de l’hébergement Cloud. C’est une option simple, peu coûteuse, et évolutive, qui se veut accessible partout dans le monde.

Dans cet article, nous aborderons en profondeur ce nouveau type de solution web. Nous verrons tout d’abord ce qu’est un centre de données virtuels, et ce qui le distingue de sa contrepartie traditionnelle. Il sera ensuite question des avantages et inconvénients potentiels de

Le concept de centre de données virtuel

Un centre de données virtuel (ou VDC, pour Virtual Data Center) est un pool de ressources informatiques. Il comprend notamment des serveurs, du stockage et divers équipements de réseau. Les serveurs sont isolés et partitionnés dans un environnement infonuagique. Cette partition est similaire à ce que l’on trouve dans une “ferme de serveurs” ou une entreprise d’hébergement Web.

Un VDC utilise également un logiciel qui limite l’accès aux personnes extérieures. Celui-ci permet toutefois l’accès différents membres d’une organisation, à condition qu’elles se connectent via un réseau privé virtuel (VPN) ou qu’elles se trouvent à l’intérieur du réseau. Il permet également aux administrateurs réseau de gérer et de déployer les ressources virtuelles comme s’il s’agissait de ressources physiques accessibles directement.

Des ressources disponibles sur demande

Les ressources sont ainsi mises en ligne chaque fois qu’elles sont nécessaires. Vous pouvez donc rapidement et facilement ajouter ou supprimer les fonctions additionnelles dont vous en avez besoin. Si vous avez besoin de stockage supplémentaire à mesure que votre site se développe, vous pouvez y accéder pour quelques euros par mois.

Si vous avez besoin d’une puissance de traitement supplémentaire pendant quelques semaines afin de traiter de grandes quantités de données, vous pouvez les acheter. Il suffit ensuite de les désactiver lorsque vous avez terminé, pour ne payer que ce dont vous avez besoin. Tout cela se fait en quelques clics de souris. Il n’est donc pas nécessaire d’acheter des serveurs physiques ou d’embaucher du personnel supplémentaire pour tout gérer.

Les centres de données virtuels sont généralement hébergés dans le cloud. Ce service est assuré par un fournisseur de cloud public ou un hébergeur de cloud privé. Ils sont gérés via une console Web. Dans certains cas, ils utilisent votre navigateur Web standard. D’autres ont plutôt recours à une interface de programmation d’application (API). Cela permet aux administrateurs de gérer les ressources et la sécurité, et de surveiller la conformité et l’utilisation totale.

Qu’est-ce qu’un centre de données traditionnel (non virtuel) ?

Un centre de données traditionnel se résume à une salle de serveurs typique, comme on en voit dans n’importe quelle grande entreprise ou organisation. Il contient généralement l’équipement informatique habituel, tels que les serveurs et les routeurs. On y stocke également la plupart des données, de la propriété intellectuelle et des logiciels au niveau local.

La plupart des entreprises ont des logiciels locaux stockés sur l’ordinateur d’un individu. Les grands systèmes logiciels par abonnement (SaaS) sont toutefois souvent installés sur d’importants serveurs, voire dans plusieurs centres de données traditionnels.

Les centres de données traditionnels sont généralement détenus et exploités par l’organisation qui les utilise. Cela donne à l’organisation un contrôle complet sur le matériel, les logiciels et toutes les données. Cela signifie cependant qu’ils sont également responsables de la maintenance et des coûts liés au centre de données.

Quels sont les inconvénients d’un centre de données traditionnel?

Les centres de données traditionnels perdent graduellement la faveur des entreprises depuis quelques années. Celles-ci migrent désormais de plus en plus vers des centres de données virtuels. Les raisons invoquées pour abandonner les centres de données traditionnels sont très diverses. On peut toutefois noter quelques motivations plus courantes :

Coûts :

Les centres de données traditionnels sont coûteux à construire et à entretenir. Ils nécessitent beaucoup d’espace physique dans votre bâtiment. Ils consomment beaucoup d’énergie pour fonctionner et refroidir. La gestion des serveurs demande des professionnels hautement qualifiés et compétents, qui sont rares et coûteux.

Il faut également mettre à jour le matériel, dont les serveurs, sur une base régulière. Le matériel est généralement tous les 2 à 5 ans, car les serveurs vieillissant deviennent obsolètes et sous performants. Toute expansion vient aussi avec un prix. Plus un centre de données est grand, plus il nécessite de professionnels pour le gérer, et plus il consomme d’énergie.

Évolutivité :

Les centres de données traditionnels sont plus difficiles à mettre à niveau pour des besoins changeants. Ils sont conçus avec une taille fixe, permettant donc une capacité spécifique. Même s’il reste de l’espace et que le budget est disponible pour augmenter, le changement n’est pas instantané.

Si vous devez augmenter les ressources, il faut d’abord acheter le serveur. Puis il faut ensuite attendre quelques jours pour qu’il soit livré. Reste ensuite à l’installer, le configurer et le tester, avant de pouvoir enfin l’utiliser.

Complexité :

Les centres de données traditionnels sont complexes à gérer et à entretenir. Ils nécessitent souvent différents systèmes d’exploitation et composants. Tout le câblage des nombreux appareils peut aussi devenir un enchevêtrement complexe, rendant le dépannage très difficile.

Sécurité :

Les centres de données traditionnels sont, dans certains cas, plus vulnérables aux menaces de sécurité. C’est parce que les centres de données virtuels sont souvent offerts par des entreprises dotées de ressources importantes.

Il disposent donc souvent de logiciels de cybersécurité de pointe. Ces outils sont souvent hors de portée, en termes de coûts, pour tout sauf les plus grandes entreprises. La plupart des organisation possédant des serveurs ne peuvent donc pas se permettre ce niveau de sécurité.

Six avantages d’utiliser un centre de données virtuel

Il y a plusieurs raisons potentielles d’adopter un centre de données virtuel pour votre stockage de données et vos logiciels d’entreprise. Six se démarquent toutefois comme les plus importantes.

Ils sont basés sur une infrastructure cloud

Un VDC basé sur le cloud offre les mêmes capacités et fonctionnalités qu’un centre de données traditionnel. Il vous permet de déployer et gérer vos ressources informatiques dans le une infrastructure infonuagique. Vous n’avez donc jamais besoin d’un centre de données physique.

Un centre de données virtuel peut ainsi être localisé n’importe où dans le monde. Certaines entreprises optent donc pour placer le leur en fonction de rejoindre le plus grand nombre d’employés possible.

Certaines organisations déploient leur VDC dans une ville, un État ou une région différente de leur centre d’opération. La distance protège alors leurs données de toute catastrophe naturelle ou d’origine humaine qui pourrait avoir un impact sur le siège social. Ce danger guète généralement les centres de données traditionnels situés dans les bureaux d’une entreprise.

Ils peuvent coûter une fraction du prix des centres traditionnels

Louer de l’espace sur un centre de données virtuel est relativement abordable. Les VDC de moindre ampleur sont disponibles pour quelques centaines ou quelques milliers d’euros par an. L’alternative traditionnelle serait d’acheter un serveur pour quelques milliers de dollars.

Il faudrait alors vous assurez d’avoir les spécialistes informatiques pour l’entretenir. Vous devriez aussi  payer pour le stockage des données, l’énergie pour l’alimenter et le refroidissement du serveur.

Dans le cas d’un VDC, vous ne payez que pour les ressources que vous utilisez. Vous n’avez donc jamais à investir pour le matériel physique et sa gestion. Mieux encore, si votre besoin de ressources augmente, il n’est pas nécessaire de vous soucier d’accroitre votre personnel.

Les centres de données virtuels sont plus évolutifs

Les centres de données virtuels sont plus évolutifs que leur contrepartie traditionnelle. Vous pouvez augmenter et réduire la taille de votre infrastructure selon vos besoins, via l’interface d’administration.

Cela facilite tout d’abord une adaptation optimale aux divers pics de demande saisonniers. Il est ensuite possible de bénéficier facilement d’une réduction des coûts en période de ralentissement.

Vous pouvez bien sûr augmenter également la taille d’un centre de données traditionnel. Le processus prend toutefois plusieurs jours. De plus, une fois que vous achetez des ressources serveur supplémentaires, le matériel est généralement toujours allumé.

Vous pouvez bien sûr le débrancher et le stocker quelque part. Dans ce cas, rentabiliser l’équipement risque de prendre un long moment. Vous ne pouvez pas le retourner en attendant d’en avoir besoin à nouveau. Un VDC s’adapte instantanément. Vous pouvez augmenter, réduire, allumer ou éteindre votre infrastructure en seulement quelques clics de souris.

Ils sont souvent plus sûrs

Les centre de données virtuels sont généralement plus sécurisés que de nombreux centres traditionnels. Les fournisseurs de service Cloud ont accès à une plus grande variété de fonctionnalités de cybersécurité pouvant protéger vos informations.

Dans certains cas, vous pouvez même bénéficier de certaines économies d’échelle à ce niveau. Les clients d’un fournisseur de cloud partagent ainsi le coût de certains des meilleurs logiciels de cybersécurité au monde. Cette

Ils sont plus flexibles

Les centres de données virtuels sont plus flexibles car vos applications d’information et de productivité sont accessibles depuis n’importe où dans le monde. Vous pouvez également transférer vos informations vers un autre fournisseur cloud. Cela rend la reprise après sinistre et les sauvegardes de sécurité beaucoup plus faciles et efficaces.

Les centres de données virtuels peuvent être facilement migrés vers différents emplacements. En effet, les machines virtuelles (VM) ne sont pas liées à un matériel spécifique. Elles peuvent donc être facilement déplacées d’un fournisseur de cloud à un autre. Il est ainsi facile de profiter des meilleures offres ou de déménager si nécessaire.

Ils peuvent également être gérés de n’importe où. La plupart des fournisseurs de cloud offrent ainsi une console de gestion Web accessible tant que vous disposez d’une connexion Internet.

Enfin, ils peuvent être facilement personnalisés. En effet, vous pouvez choisir les machines virtuelles spécifiques que vous souhaitez utiliser et les configurer pour répondre à vos besoins spécifiques. Cela facilite la création d’un centre de données parfaitement adapté à votre entreprise.

Ils font gagner du temps.

La gestion, la mise à jour et la mise à niveau des serveurs d’un centre de données traditionnel demande du temps. À tel point que de nombreux administrateurs de sites ignorent les correctifs jusqu’à ce qu’ils soient trop tard. Ils attendent d’être piratés ou que quelque chose se brise complètement. Les correctifs peuvent alors prendre de nombreuses heures. La réparation causera l’arrêt des serveurs, affectant sérieusement la poursuite des opérations.

Les centres de données virtuels n’ont pas ce type d’enjeu. Les fournisseurs Cloud s’occupent de la gestion, la mise à niveau et les correctifs des serveurs. Cela signifie que vous n’avez pas à vous soucier de la gestion. Les mises à jours sont souvent faites à des moments considérés comme peu gênants pour votre organisation (comme très tôt le matin). Vous n’avez donc pas à être hors ligne pendant les heures de pointe.

Y a-t-il des inconvénients à un centre de données virtuel?

Les centres de données virtuels présentent de nombreux avantages. Ils présentent toutefois aussi certains inconvénients que vous devez garder à l’esprit. Voici certaines des limites les plus souvent énumérées.

Ils dépendent totalement de la connexion Internet

Comme nous l’avons vu, les VDC sont entièrement hébergés dans le cloud. Ils ont besoin d’une connexion internet stable et rapide pour être utilisé à pleine capacité. Si le Wi-Fi devient indisponible ou est peu fiable, vous ne pouvez pas accéder à vos données du tout.

Certaines de vos données et applications peuvent rester disponibles sur votre appareil. Il est toutefois impossible d’accéder aux données ou de sauvegarder votre travail sur le réseau.

Certaines préoccupations au niveau de la sécurité

Avoir vos données dans le cloud peut soulever des préoccupations en matière de sécurité et de confidentialité. Après tout, votre propriété intellectuelle et vos renseignements personnels circulent ainsi en ligne en permanence.

Les centres de données cloud sont toutefois généralement très bien sécurisés. La plupart sont très sûrs contre les cyberattaques grâce à des logiciels de cybersécurité de pointe.

De nombreuses entreprises considèrent encore les centres de données traditionnels comme plus sûrs. Au besoin, les données peuvent être isolée à l’intérieur de leur propre établissement au besoin. En vérité, la principale menace dont ils sont à l’abri est qu’un individu accède physiquement au serveur ou vole le matériel réel.

L’important est de savoir comment l’organisation gère la sécurité et les mesures qu’elle prend pour protéger ses données. Même le logiciel de cybersécurité le plus avancé ne peut pas bloquer une attaque lorsque votre mot de passe est simpliste (ex: ABC123) . Il faut donc avoir des politiques de sécurité strictes, mais aussi que le personnel les suive.

Manque de contrôle sur le matériel et l’infrastructure

Si votre organisation a des exigences matérielles et logicielles spécifiques, un VDC peut aider à y répondre. Dans un centre de données traditionnel, vous pouvez simplement acheter les serveurs dont vous avez besoin. Vous installez ensuite le système d’exploitation exact que vous désirez.

Avec un centre de données virtuel, vous devez vous assurer que le fournisseur peut vous fournir exactement ce dont vous avez besoin. Assurez-vous donc de parler avec vos fournisseurs potentiels de VDC avant de prendre une décision.

Il y a des possibilités de coûts cachés

Les infrastructures Cloud peuvent s’accompagner de divers frais variables ou supplémentaires. On peut notamment penser au stockage et au transfert de données, ou encore à l’utilisation de la puissance de processeur. Les coûts ne sont pas toujours clairement affichés, voire peuvent même être délibérément cachés..

Assurez-vous de vous informer avant de choisir votre fournisseur de centre de données virtuel. Vérifiez pour quels éléments il facture des frais supplémentaires et lesquels sont inclus dans vos frais d’abonnement. Il est toujours préférable de connaître précisément les coûts réels d’un service ou d’une fonctionnalité.

Il peut y avoir des problèmes de performance liés à l’infrastructure sous-jacente

Si votre connexion est lente, votre centre de données ne performera aussi bien qu’il le devrait. Vous pouvez alors rencontrer une latence et un décalage important. On voit souvent cela pendant des périodes de forte utilisation.

Le processus est similaire à essayer d’utiliser votre téléphone portable dans un stade bondé. Quand tout le monde essaie d’accéder à la même bande passante en même, elle devient saturé et rien ne marche.

Pour résoudre ce type de problème, il est alors nécessaire d’augmenter votre bande passante Internet ou les capacités de transfert de données du VDC.

Pour conclure sur le concept de centre de données virtuel

Un centre de données virtuel présente de nombreux avantages par rapport à un centre de données traditionnel. Ceux-ci incluent des coûts réduits, la facilité d’utilisation, la fiabilité, l’évolutivité, la flexibilité et la sécurité. Ils peuvent être hébergés n’importe où dans le monde. Vous pouvez donc consulter vos données de n’importe où, tant que vous disposez d’une connexion Internet stable.

Les VDC sont donc un nouveau type de solutions qui se veut parfait pour de nombreuses entreprises. Ils comportent toutefois aussi certaines limitent notables, qui les rend mieux adaptés pour des entreprises avec des besoins importants en matière de flexibilité et d’évolutivité.

Nous espérons que cet article vous a plu et vous a éclairé sur la notion de centre de données virtuel. Si c’est le cas, nous vous invitons à consulter nos autres articles ainsi que nos classements des meilleurs hébergeurs web.

x

Code Promo Qu’est-ce qu’un centre de données virtuel ?