Vrais Avis Clients
4026

Frais cachés hébergement web, article de blog top10hebergeurs.com

Vous voulez savoir quels frais cachés peuvent être associés à l’hébergement de sites web? Ne cherchez pas plus loin, vous êtes au bon endroit pour obtenir la réponse à cette question.

Les frais cachés sont des éléments qui peuvent fausser les analyses, quand on compare différents services d’hébergement web. Certains hébergeurs peuvent paraître offrir de biens meilleurs rapports qualité-prix que ce qu’ils offrent réellement, car les coûts réels de leurs services sont savamment dissimulés.

Il est donc important de porter attention à l’ensemble des éléments qui peuvent constituer des frais cachés. Cela permet d’évaluer avec davantage de précision les coûts réels des différentes offres.

Pour vous permettre d’être au courant de ces frais cachés au préalable, nous avons consacré cet article aux frais cachés les plus courants de l’industrie de l’hébergement web. Nous vous donnerons également quelques conseils pour éviter ces frais cachés.

Types d’hébergement Web et leurs prix moyens

Il existe de nombreux types d’hébergement web disponibles sur le marché. Ces divers types de services ont tous des modes de fonctionnement et des prix différents. Nous vous présentons ici un bref aperçu des principaux types d’hébergement web que vous pouvez rencontrer et leurs prix moyens.

Hébergement mutualisé :

L’hébergement partagé est un hébergement où plusieurs personnes partagent un même serveur physique. De ce fait, ils partagent également les coûts d’opérations de celui-ci. Ce service se veut don le moins dispendieux.

Il peut généralement coûter de 3 € à 15 € par mois en fonction des caractéristiques des offres. Vous pouvez également obtenir des prix plus bas (surtout pour les premières années) si vous choisissez une offre promotionnelle d’un hébergeur.

Hébergement sur serveur dédié :

L’hébergement dédié est un service d’hébergement dans lequel rien n’est partagé; ni le serveur, ni ses ressources. Vous obtiendrez un serveur physique entier et toutes ses ressources, spécifiquement dédié pour votre site web.

Si vous optez pour un serveur dédié non géré, vous devez payer en moyenne 50 à 80€ par mois, mais gérer le serveur. Pour un serveur dédié géré, les prix se situent dans les centaines d’euros.

Hébergement VPS

L’hébergement VPS est un modèle hybride, à mi-chemin entre l’hébergement mutualisé et un serveur dédié. Vous obtenez un serveur virtuel dédié, créé par logiciel à partir partie d’un serveur physique plus vaste. Un même serveur physique peut ainsi stocké plusieurs serveurs virtuels privés, isolés les uns des autres.

Les prix d’hébergement VPS commencent généralement autour de 20 € par mois. Ils peuvent aller jusqu’à des centaines d’euros, en fonction de la quantité de ressources attribuées.

Hébergement Cloud

L’hébergement Cloud utilise une infrastructure et un mode de fonctionnement à l’opposé du serveur dédié. Les données ne sont pas hébergés sur un serveur physique, mais sur une multitude de serveurs virtuels, stockés sur plusieurs serveurs physiques différents. Vous avez accès à divers réseaux virtuels et partagez ces ressources avec d’autres utilisateurs.

Comme ce type d’hébergement implique une infrastructure de serveurs importante, les prix sont souvent un peu plus élevés. Ils commencent généralement à partir de 20 € et peuvent aller jusqu’à des centaines d’euros chaque mois, en fonction de la quantité de ressources dont vous avez besoin.

Hébergement WordPress

Comme son nom l’indique, ce type d’hébergement est uniquement pour les sites utilisant le CMS WordPress, qui propulse déjà près de la moitié du web. Contrairement aux autres types d’hébergement, cette appellation a une définition plutôt variable d’un hébergeur à l’autre.

Dans la plupart des cas, il s’agit d’hébergements mutualisés optimisé pour WordPress, mais certaines offres reposent sur des structures Cloud. Les prix varient donc énormément, allant de 3€ ou 5€ par mois, à plus de 60 € par mois.

Les principaux frais cachés de l’hébergement web

Maintenant que nous avons vu les coûts moyens des divers types d’hébergement, voyons comment se présentent ses tarifs. De nombreux hébergeurs affichent des tarifs nettement inférieurs aux prix qu’on vient de citer.

Dans certains cas, le service peut toutefois vous coûter beaucoup plus cher que le prix affiché si vous compléter le processus d’achat. Nous allons donc vous expliquer tous les frais cachés à surveiller lors du choix d’un hébergement web.

Augmentation des frais de renouvellement

L’un des frais cachés les plus courants et les plus élevés de l’hébergement web est l’augmentation des coûts lors du renouvellement. La tarification est l’un des facteurs les plus importants que nous considérons lors de l’achat d’un service d’hébergement. De nombreux hébergeurs proposent des offres de réduction lucratives pour les premier mois ou la première année.

L’exemple de IONOS est assez frappant avec un tarif promotionnel très alléchant à 1€ par mois pour les six premiers mois. Une hausse de prix de 1100% est ensuite appliquée pour les mois suivants, pour passer à 11€ par mois.

Frais cachés hébergement web IONOS, hausse de prix après 6 mois

On peut également citer l’exemple de HostPapa, qui n’affiche tout simplement pas le prix régulier de ses offres. L’hébergeur affiche uniquement ses tarifs promotionnels, accompagnés des pourcentage de réduction qui sont appliqués. Il laisse donc ses clients calculer eux-mêmes combien coûte réellement les services.

Frais cachés hébergement web HostPapa, renouvellement.

Ces hausses impressionnantes peuvent dérouter un peu certains utilisateurs. Un client inattentif peut facilement penser que le tarif promotionnel est le prix réel qu’ils doit payer chaque mois. Les clients finissent ainsi par devoir payer plus qu’ils ne le pensaient, ce qui peut être frustrant. Pour éviter cela, vous devez vous assurer de lire les petits caractères indiqués sous les prix réduits. Cela vous permettra de connaître à l’avance les frais applicables lors du renouvellement.

Frais de configuration

Beaucoup d’hébergeurs sont transparents au niveau de la tarification. Certains fournisseurs ne montrent toutefois pas leur structure de prix complète, voire dissimule délibérément un partie des coûts. Certains hébergeurs vous facturent notamment des frais pour la configuration de leur hébergement web.

Un certain nombre de fournisseurs d’hébergement facturent des frais d’installation coûteux pour éviter que vous annuliez vos plans. Notez que si vous optiez pour migrer d’un service d’hébergement à un autre, et vous pourriez avoir à payer des frais de configuration à nouveau pour le nouvel hébergeur.

Heureusement, de nombreux plans d’hébergement web sur le marché n’impliquent pas de frais de configuration. Ce type de coût est surtout liés à des hébergements VPS, Cloud ou dédiés. Il existe toutefois certains hébergeurs qui appliquent aussi ce type de frais à leur hébergements mutualisés.

Un exemple particulièrement parlant de l’application de ce frais caché est Justhost, une filiale de l’hébergeur américain Bluehost. L’entreprise applique des frais de configuration de 20$ américain lors des abonnements d’une durée de moins d’un an. Il n’indique cette information qu’en petits caractères, sur une page secondaire peu accessible, contenant les coûts de renouvellement des services.

frais cachés hébergement web, frais de configuration de Justhost

Surcharge pour les fonctionnalité de sécurité

Si vous utilisez un service d’hébergement partagé, vous risquez de rencontrer des problèmes de sécurité à l’avenir. Dans l’hébergement partagé, vous devez partager des serveurs avec différents utilisateurs. Si ce serveur est piraté ou endommagé, alors vous aurez besoin de sauvegardes pour récupérer le contenu de votre site Web. Il est donc essentiel de vous assurer que l’hébergement que vous utilisez est complètement sécurisé.

Plusieurs hébergeurs incluent les sauvegardes automatiques et les fonctionnalités de sécurité dans leurs plans d’hébergement. Certains proposent toutefois des plans dépourvus de ces fonctionnalités, et les facturent à part sous forme de suppléments payants.

Un exemple notable de cette pratique est l’hébergeur canadien HostPapa. L’hébergeur facture les sauvegardes automatiques et les mesures de sécurité comme étant deux ajouts distincts. Pire encore, il ajoute lui-même ces services dans le panier des clients au moment de l’achat, sans demander leur autorisation. Comme vous pouvez le voir dans la capture d’écran ci-dessous, la facture pour un abonnement se trouve gonflé à 109,30 €, plutôt que les 59,40€ affichés pour le forfait.

Il est donc important de vous assurer qu’un plan d’hébergement contient toutes les fonctionnalités de sécurité nécessaires avant d’y souscrire.

Coûts des certificats SSL

Votre site besoin d’un certificat SSL pour être admissible au fait d’apparaître dans les résultats de recherche. Ce certificat permet de garantir que les données du site sont encryptées et sécurisées. C’est donc une nécessité pour tous les sites Web en 2023.

Certificat SSL gratuit

Si vous souhaitez créer un blog, assurez-vous de choisir un service d’hébergement qui offre un certificat SSL gratuit. L’organisation à but non lucratif Let’s Encrypt offre gratuitement des certificats facilement accessibles, alors vous devriez normalement y avoir facilement accès.

Cependant, quelques hébergeurs facturent la mise en place de ces certificats SSL gratuits. D’autres comme Godaddy, ne se se contentent pas de ne pas l’offrir à moins que vous payez leur supplément de sécurité à 6,59€ par mois… Ils vous compliquent également la tâche le plus possible si vous souhaitez le mettre en place vous-même.

Prix des SSL payants

Si vous souhaitez héberger un site de commerce électronique, il vous faudra vous procurer un certificat SSL plus sécurisé. Pour permettre les transactions par carte de crédit, il est nécessaire de valider la propriété du site web, ce qui nécessite de fournir davantage d’information.

Les prix de ces certificats plus sécurisé varie beaucoup d’un hébergeur web à l’autre. Encore une fois, Godaddy se démarque comme un exemple de frais cachés au niveau des SSL. Le géant de l’hébergement web facture beaucoup pour les certificats SSL que la majorité de ses concurrents. Par exemple, un certificat avec une validation de domaine coûte la somme de 119,99 € par an au départ, puis 203,47€ par année après deux an.

Frais cachés de l'hébergement web de Godaddy

À titre de comparaison, l’hébergeur vert canadien Ex2 propose un certificat équivalent à 27,99 € sans la moindre hausse de prix lors du renouvellement.

Prix des certificats SSL à validation de domaine chez Ex2

Si vous prévoyez avoir besoin d’un certificat SSL plus complet, il peut s’avérer avisé de vérifier les prix proposés par les différentes entreprises avec de souscrire à un service d’hébergement. Vous pourriez ainsi vous éviter des mauvaises surprises par la suite.

Frais de migration du site Web

Il peut y avoir des moments où vous êtes insatisfait de votre fournisseur d’hébergement et sentez le besoin de trouver un meilleur partenaire. Dans ce cas, il faut porter attention à de possibles frais de migration avant de passer à autre chose.

Il existe de nombreux hébergeurs qui offrent la migration gratuite de votre site Web. Il vaut donc mieux vous assurer de ne rien devoir payer pour la migration de votre site web d’un hébergement à un autre.

Il n’est possible vous ne voyez aucune information lié au sujet des migrations sur les sites Web de certains hébergeurs. Dans ce cas, contactez leur équipe d’assistance et questionnez-les à propos de leurs services de migration.

Frais pour le premier nom de domaine

L’enregistrement d’un nom de domaine se veut un processus distinct de l’achat d’un service d’hébergement web. Les deux sont toutefois assez souvent liés pour qu’il se trouve inclus dans notre liste de frais à surveiller.

De nombreux hébergeurs web offrent gratuitement le premier nom de domaine lors d’un abonnement à leurs services d’hébergement. La plupart l’offrent gratuitement uniquement pour la première année, et vous devez payer le renouvellement normalement.

Une minorité d’hébergeurs comme Ex2 et Planethoster vous offrent toutefois le renouvellement gratuit tant que vous êtes client chez eux. Vous épargnez ainsi une quinzaine d’euros par an, dès la deuxième année où vous êtes client chez eux.

D’autres hébergeurs, au contraire, ne vous offrent aucun nom de domaine gratuit. On peut notamment citer Infomaniak, où les clients doivent payer pour le nom de domaine dès la première année.

Notez que si vous désirez plus d’un nom de domaine, vous devrez obligatoirement payer pour tous les domaines après le premier. Aucun hébergeur sur le marché n’offre présentement plus d’un domaine gratuit (à l’exception d’extensions de domaine gratuites, souvent douteuses).

Surcharge pour l’utilisation d’un réseau de diffusion de contenu (CDN)

Si votre public cible provient d’un emplacement géographique spécifique, assurez-vous de choisir un hébergeur qui offre des serveurs le plus proche possible de cet endroit. La proximité géographique améliorera le temps de chargement de la page pour les visiteurs de cette région cible.

Si vos visiteurs sont dispersés sur plusieurs régions géographiques différentes, un CDN peut alors devenir un atout important. Ce réseau utilise un système de cache élaboré pour créer de multiples copies du contenu de votre site web. Des copies des données sont alors stockés sur une variété de serveurs répartis à travers le monde, ce qui accélère le chargement du contenu.

Un grand nombre d’hébergeurs inclut l’accès au CDN Cloudflare dans leurs plans d’hébergement. La plupart d’entre eux vous aideront aussi gratuitement avec la mise en place et la configuration. Ce n’est cependant pas le cas de tout les hébergeurs.

Par exemple, l’hébergeur français OVHCloud propose trois solutions, coûtant jusqu’à 13,19 €  par mois toutes taxes comprises. Ces frais sont uniquement pour la gestion du CDN et n’incluent pas l’hébergement. On parle donc de prix très élevés pour une fonctionnalité généralement gratuite.

Frais cachés hébergement web OVHCloud, au niveau des CDN

Ces frais doivent être pris en compte, quand vous comparez les différentes offres d’hébergement. Plusieurs hébergeurs incluent un CDN dans leurs forfaits, vous offrant une valeur ajoutée sans frais supplémentaire.

Surcharge de performances et d’optimisation

La disponibilité et la vitesse de chargement jouent des rôle importants dans la réussite d’un site web. Votre site doit être accessible en ligne en tout temps, et son contenu doit charger assez rapidement pour ne pas mettre à l’épreuve la patience des internautes. Il est donc essentiel de choisir un service d’hébergement web qui offre de bonnes performances.

La majorité des hébergeurs sont soucieux d’offrir un service performant, mais ils n’y consacrent pas tous les mêmes efforts et les mêmes ressources. Les résultats s’avèrent donc assez inégaux d’un hébergeur à l’autre.

Certaines entreprises facture les performances de manière modulaire, parfois assez vague. On peut citer l’hébergeur belge Combell comme exemple, qui affiche les performances de ces offres en leur attribuant des notes sous formes d’étoile.

Performances des hébergement web Combell, notés sous forme d'étoiles

Comme vous pouvez le constater, pour 3 euros de plus par mois, vous pouvez avoir accès à des performances de 3 étoiles et demi au lieu de seulement 3! Ça ne vous dit rien à propos des disponibilité ou de la vitesse de chargement de leur service? Ne vous inquiétez pas, nous non plus.

Les outils de mise en cache payants

Les technologies avancées de mises en cache comme celle offerte par Litespeed peuvent grandement améliorer la vitesse de chargement d’un site web. De nombreux hébergeurs les incluent gratuitement dans leurs offres afin d’améliorer les performances de leurs services.

Certains fournisseurs d’hébergement les proposent toutefois sous forme d’ajouts payants, devant être payés en plus des services d’hébergements. Ces ajouts représentent alors une forme de bonus modulaire des performances.

Un bon exemple de cette pratique est l’hébergeur canadien Planethoster. Celui-ci exclut la mise en cache Litespeed de son forfait The World de base, pour l’inclure dans son ajout Pro.

Frais cachés hébergement web, mise en cache Litespeed chez Planethoster

Ce choix de Planethoster est un bon exemple de frais caché au niveau des performances. L’hébergeur oblige ainsi ses clients à payer 2 € de plus par mois pour jouir des pleine performances de son service.

Hausses de prix des plans d’hébergement

En raison de l’inflation, les prix de tous les produits et services augmentent au fil du temps. Il en va de même pour l’hébergement web, particulièrement au cours des dernières années. Les hébergeurs révisent périodiquement les prix de leurs offres, et plusieurs hausses ont marquer l’actualité au cours des dernières années.

Certains hébergeurs offrent une politique de verrouillage de prix pour leurs clients. Vous devriez alors être assurer de payer le même prix pour hébergement qu’au moment de votre abonnement, même si l’hébergeur hausse ses tarifs. Le verrouillage des prix vous évite donc normalement toute modification des prix.

Certains hébergeurs appliquent toutefois un verrouillage partiel des prix, qui ne s’applique que sur certains éléments. Vous devez donc vérifier si leur promesse de blocage de prix est valide ou non, et à quoi elle s’applique, avant d’acheter un plan d’hébergement.

Notez également que certains hébergeurs ont des tarifs beaucoup plus stables que d’autres. Dans certains cas, les prix des offres n’ont pas augmentés depuis plus de 10 ans malgré l’évolution constante du marché. Choisir un hébergeur web dont les prix ont peu tendance à augmenter peut s’avérer un atout majeur sur le long terme.

Comment économiser sur les coûts de votre hébergement web et éviter les frais cachés

Il y a deux choses que vous pouvez faire pour économiser sur les coûts d’hébergement.

  1. Ne payez pas pour plus de ressources que nécessaire, pour minimiser les coûts récurrents. Vous n’avez pas besoin d’un serveur dédié de grande puissance si vous gérez un site modeste attirant peu de trafic. Commencez avec un hébergement de base. Si vous dépassez la limite de ressources, passez à une solution d’hébergement en offrant davantage. En adoptant une approche graduelle, vous pourriez économiser beaucoup d’argent.
  2. Choisissez une solution qui offre un hébergement complet, à un prix abordable, et sans frais cachés. Au lieu de payer uniquement pour l’hébergement, vous pouvez commencer avec une solution tout-en-un pour lancer votre site web. Assurez vous d’avoir le plus de fonctionnalités et d’éléments possibles (domaine, CDN, mise en cache, etc.), au meilleur prix.

Pour conclure sur les frais cachés à éviter lors du choix d’un hébergement web

Les frais cachés existent dans plusieurs industries, et l’hébergement web ne fait pas exception. De nombreux hébergeurs utilisent des pratiques douteuses pour gonfler la facture des clients par divers frais additionnels.

Au moment de choisir un service d’hébergement, il est donc essentiel d’être vigilant. Il faut porter attention à une multitude d’éléments, pour vous assurer de ne pas avoir à payer plus que prévu.

En portant attention au divers éléments que nous vous avons présenté, vous pouvez vous assurez qu’une offre est réellement complète avant de compléter votre achat. Assurez-vous que tous les éléments dont vous avez besoin sont inclus, sans avoir à payer de suppléments.

Nous espérons que cet article vous a éclairé sur les frais cachés à surveiller lors du choix d’un hébergement web. Si c’est le cas, nous vous invitons à consulter nos autres articles ainsi que nos classements des meilleurs hébergeurs web.

Vous y trouverez certaines entreprises parmi les plus transparente de l’industrie, ainsi que les meilleurs rapports qualité-prix pour chaque type d’hébergement web possible et imaginable.

x

Code Promo Choix d’un hébergement web: les frais cachés à surveiller