Vrais Avis Clients
4025

les efforts écologiques des centres de données

Les efforts écologiques des centres de données les plus modernes se voient souvent offrir une couverture médiatique positive. Qu’il soit question de chauffer une piscine dans le comté de Devon en Angleterre, ou de garder les étudiants de Dublin en Irlande au chaud, ces centres de traitement des données paraissent bien lorsqu’ils offrent généreusement la chaleur qu’ils génèrent.

Cette chaleur provient des serveurs, plus spécifiquement des piles d’ordinateurs à l’intérieur. Il y a un intérêt économique évident à récupérer cette énergie gaspillée, qui s’avère très coûteuse. Une étude a même estimé que l’excès de chaleur des centres de données et des appareils informatiques d’Europe pourrait suffire pour alimenter la majeure partie du continent.

D’autre part, nous sommes de plus en plus conscients de l’impact important que ces centres sur l’environnement.

Le Cloud parait bien sûr comme une réalité virtuelle et immatérielle. En réalité, le stockage et l’échange de données a un impact très concret dans le monde réel. Il faut de très grandes quantités d’électricité et d’eau pour alimenter les centres de données et les refroidir.

En Arizona, où l’eau est une ressource rare et précieuse, on trouve des entrepôts remplis d’ordinateurs. Ceux-ci peuvent utiliser plus d’un milliard de litres d’eau par année. C’est suffisant pour remplir une piscine olympique chaque jour.

Alors, y a-t-il une façon d’augmenter le potentiel des centres de données tout en réduisant leur besoin croissant de ressources?

Le recyclage de la chaleur des centres de données

Un tout nouveau centre de données de la taille d’un lave-vaisselle, situé à Exmouth en Angleterre, utilise sa chaleur pour réchauffer les eaux d’une piscine publique. Le processus est relativement simple.

Les serveurs à l’intérieur de la boîte blanche baignent dans de l’huile qui capte leur chaleur. Cette huile chaude est ensuite pompée par un échangeur de chaleur afin de chauffer la piscine. Celle-ci est ainsi maintenu à 30°C, 60% du temps.

Le projet est l’initiative d’une start-up nommée Deep Green. Elle a lancé un modèle novateur : elle offre sa « chaudière numérique » au centre de loisirs Exmouth gratuitement en échange de son l’hébergement du centre de données.

les efforts écologiques des centres de données : chauffage de piscines publiques

L’emplacement est un facteur important de l’efficience des centres de données, et Deep Green s’est donné pour mission de décentraliser la technologie. Si davantage d’entreprises passent à ses services plus propres, Deep Green affirme pouvoir déployer des boîtes dans toutes les piscines publiques d’Angleterre. Et plus ses serveurs sont actifs, plus ils produisent de chaleur.

D’autres solutions créatives

Le recyclage de la chaleur des centres de données existe déjà depuis plusieurs années. Déjà en 2010, la société finlandaise Academica a installé un centre de données de 2 MW à l’intérieur de grottes situées sous la cathédrale orthodoxe Uspenski, à Helsinki. L’eau réchauffée lors du refroidissement des serveurs de ce centre fournit de la chaleur à des centaines de foyers de la ville via son système de chauffage urbain.

Ce système de chauffage central envoie l’eau chaude par un réseau de tuyaux isolés, situés dans des tunnels souterrains d’Helsinki. Il fournit directement de l’énergie thermique plutôt que du combustible devant ensuite être converti en chaleur.

L’entreprise de gestion de centres de données IGS s’est pour sa part tournée vers l’agriculture verticale. Ils ont combinés leur centre de données avec une installation agricole ultra-moderne.

les efforts écologiques des centres de données : agriculture verticale

Ce choix lui a permis de faire d’une pierre, plusieurs coups. Cette approche a tout d’abord permis de réduire les coûts d’opérations liés au surplus de chaleur. Elle a aussi permis de rentabiliser le surplus d’énergie en produisant des fruits et du cannabis.  Finalement, elle a diminué les tensions avec les agriculteurs de la région à propos de l’utilisation des terres.

Les efforts écologiques des centres de données sont-ils suffisants?

Les centres de données les plus modernes font souvent des efforts considérables pour réduire leurs besoins énergétiques et leur impact environnemental. L’ensemble de l’industrie est toutefois loin de suivre des pratiques exemplaires.

Les centres de données derrière internet produisent présentement près de 3% des émissions de CO2 sur la planète. C’est déjà considérablement plus que l’ensemble l’industrie mondiale du transport aérien (1,8%).

La part des émissions mondiales liées au web et son usage augmente année après année. Les efforts des gestionnaires de centres de données pour rendre leurs opérations moins polluantes sont donc essentiels. Il faut même aller beaucoup plus loin!

L’impact environnemental des centres de données et de l’hébergement web est de plus en plus incontournable. L’hébergement web vert est donc plus pertinent que jamais, pour encourager l’industrie a prendre un virage écologique.

De nombreux acteurs de l’industrie continuent d’alimenter leurs centre de données avec des énergies non renouvelables. De plus, plusieurs centres de données gaspillent encore plus de 40% de leur consommation énergétique au refroidissement de leurs serveurs.

La couverture médiatique positive accordée aux acteurs de l’industrie faisant des efforts pour réduire leur impact est donc pleinement méritée. On peut espérer que cette attention pousse leurs concurrents moins soucieux de l’environnement à suivre le mouvement pour être louangés eux aussi.

Pour conclure sur les efforts écologiques des centres de données

Les centres de données les plus modernes font pour plusieurs des efforts écologiques notables. Toutefois, ces efforts ne sont pas suffisants pour empêcher l’impact environnemental du web de s’accroître année après année.

Le maintient en service du web représente près de 3% des émissions mondiales de CO2. Ce pourcentage ne cesse de s’accroître depuis des années. Il est donc grand temps que les entreprises d’hébergement prennent des initiatives pour réduire leur impact sur la planète.

Certains acteurs de l’industrie proposent des solutions très créatives pour utiliser le surplus de chaleur produit par leurs serveurs.

Nous espérons que cet article vous a plus et vous a éclairé sur les efforts écologiques des centres de données. Si c’est le cas, nous vous invitons à lire nos autres articles et nos classements des meilleurs hébergeurs web.

Vous trouverez aussi sur notre site toutes les dernières informations sur l’industrie de l’hébergement web.

x

Code Promo Chauffage de piscines et fermes verticales: les efforts écologiques des centres de données