Vrais Avis Clients
3960

Cette nouvelle technique d’hébergement mise au point récemment est véritablement en train de prendre son essor sur Internet au point que de plus en plus de webmasters envisagent le fait de migrer vers un de ces serveurs Cloud ou de s’y installer. Mais pourquoi donc le Cloud a autant de succès et quel est le moment propice pour s’y installer ?

Pourquoi donc passer à l’hébergement Cloud ?

L’hébergement Cloud, outre le fait qu’il soit novateur, a de grandes capacités en ce qui concerne la flexibilité. Cette extensibilité se caractérise par une bande passante qui automatiquement s’élargie ou se contracte selon le trafic du site. Ce système permet, sur un même serveur Cloud, de « distribuer » les bandes passantes aux sites qui en ont le plus besoin, sans qu’un problème n’arrive. Les plus petits sites n’ayant pas besoin d’une grosse bande passante, celle-ci peut être utilisée par un plus gros. Ce système de bande passante est illimité, c’est-à-dire qu’aucuns sites du Cloud n’ont de limitation de bande passante et donc aucune crainte à avoir dans leur développement. Cependant, cela reste aussi un élément inhabituel pour les webmasters encore trop habitués aux bandes passantes limitées.

Le moment parfait pour migrer ou s’installer dans le Cloud

Ouvrir un site dans le Cloud est une véritable aventure et pourtant pour certaines personnes c’est un gros avantage au delà de l’aventure. La flexibilité des serveurs aidant, il est très fortement conseillé aux webmasters souhaitant ouvrir un site, mais n’ayant aucune idée de la bande passante qu’ils généreront, d’ouvrir un site sur le Cloud. Ainsi, ils n’auront aucune restriction concernant la bande passante et pourront travailler en toute quiétude. De plus, les serveurs Cloud étant polyvalents, divers systèmes d’exploitation sont disponibles ce qui permet aux webmasters encore dans le doute de choisir leur OS. Enfin, pour les webmasters ayant un budget serré, le Cloud permet, grâce à son système de factures sur « consommation », de faire payer au webmaster l’espace disque et la bande passante qu’il a réellement utilisés, un peu comme une facture téléphonique avec les minutes de communication.

Le Cloud étant l’avenir, il semble bien logique que de plus en plus de sites web migrent et s’y installent. Cependant, les serveurs physiques résistent encore bien, ce qui pourrait amener dans l’avenir à deux écoles telles que Microsoft ou Apple, Cloud ou ne pas Cloud telle sera la question.

L'auteur

Author

Emile / @Emile

x

Code Promo Reconnaître le bon moment pour passer à l’hébergement Cloud