Spécial débutants

« Page précédentePage suivante »

Créer un site : ce qu’il faut savoir du point de vue législatif

Publié le 3 juillet 2012 dans Création de sites web, Spécial débutants
 

Mettre en ligne un blog ou tout autre site engage certaines responsabilités. Parmi elles, celle du respect des droits d’auteur, de l’information juste et honnête des internautes, de la publication de données ne nuisant pas à autrui, notamment aux enfants.

Que dit la loi?

Certains éléments doivent être apparents sur tout site : nom du fondateur et du rédacteur, raison sociale ou adresse postale ou N° du registre des commerces, coordonnées de contact (mail, téléphone). Le but de ces informations et de permettre aux internautes de faire valoir leur droit : en cas de contenu jugé nuisible, ils peuvent en faire part au responsable. Par ailleurs, les contenus plagiés peuvent faire l’objet de poursuites, et il est donc demandé à chaque gérant de site d’assumer pleinement ses responsabilités.

Déclaration au CNIL : pour qui?

Désormais, la loi fait preuve de plus de souplesse pour les blogs, les vitrines professionnelles ou de présentation diverses (associations…) qui ne sont plus tenus de déclarer leur contenu nominatif au CNIL (Comité National Informatique et Liberté). Ils ne sont pas non plus contraints de dévoiler leur nom mais doivent être joignables. En revanche, les boutiques en ligne n’en sont pas épargnées…

L’ecommerce et les mentions légales

Un magasin en ligne doit mettre en avant des mentions légales très complètes à la fois pour se protéger d’éventuelles plaintes de clients, mais aussi pour respecter la loi et informer les prospects. Ainsi, le siège de l’entreprise doit être identifié avec les coordonnées complètes. Le client doit pouvoir trouver les conditions de vente avec les modes de paiement, les délais de livraison, délais de rétractation etc, possibilités de remboursement. Selon les secteurs d’activité, il convient de signifier des clauses précises, comme dans le secteur de l’agroalimentaire.

Créer un site internet ne se fait pas sans prendre en compte la loi relative au contenu éditorial, mais aussi aux images, sons et vidéos diffusées. Enfin, nul n’est censé ignorer les lois relatives à l’activité professionnelle mise en avant sur le web.

Catégorie: Création de sites web, Spécial débutants

Flux RSS
Pas de commentaire »

Comment choisir son thème WordPress ? Ce qu’il faut prévoir.

Publié le 30 avril 2012 dans Création de sites web, Spécial débutants
 

Lorsqu’on démarre avec WordPress, tout est beau, tout est rose : un beau design, une plateforme de rédaction fluide et complète, mais aussi la possibilité d’optimiser le contenu pour les moteurs de recherche.

Les critères de choix d’un thème WordPress

Tout d’abord, quels sont vos propres besoins : votre site sera-t-il un blog, une vitrine, une boutique ? Car les CMS accueillent toutes sortes de pages web… En fonction du type de votre site, vous aurez sans doute besoin d’options comme la colonne latérale, l’affichage d’images sous formes de galerie (idéal pour l’e-commerce et la présentation de produits), un ou plusieurs menus…  Lorsque vous allez choisir votre thème WordPress, vous devez déjà avoir en tête l’apparence que vous souhaitez donner à vos pages. Car l’idéal est de démarrer avec un template qui se présente de la manière la plus proche de vos désirs : sinon, autant tout construire soi-même !

Les templates gratuits : pour ou contre ?

Pourquoi pas ! Ce qui incombe c’est de personnaliser le code pour l’optimiser : le temps d’affichage est ainsi accéléré, le référencement amélioré. Certains thèmes WordPress gratuits sont fréquemment rencontrés sur le web, notamment certains tenus par des bloggeurs SEO… Cependant pour ceux qui veulent se faire plaisir avec un design élégant et de nombreuses options, il y a plusieurs offres payantes, à commencer par l’abonnement annuel. Celui-ci est proposé par Elegant Themes notamment, permettant de disposer d’une panoplie de templates en illimité pendant toute la durée d’abonnement. Pratique pour ceux qui veulent tout tester, qui possèdent plusieurs sites ou ont beaucoup de contacts susceptibles d’être intéressés !

Et les thèmes WordPress payants : valent-ils le coût ?

Oui et non : certes, on aura un design de base plutôt chouette, mais il faudra y ajouter un logo qui soit à la hauteur, éventuellement en faisant appel à un pro. Puis le code demandera dans tous les cas un peu de ménage. Pourquoi ? Les options facilement utilisables dépendent de nombreux éléments dont vous n’aurez pas besoin en intégralité : lorsque vous saurez exactement ce qui vous intéresse dans vos templates, supprimez le reste. Le but étant toujours de faciliter la lecture par les robots.

Quelques recommandations de thèmes gratuits

Nous n’avons bien entendu pas pu tester les 1400 présentations disponibles en téléchargement libre ! Néanmoins, les deux modèles suivants se démarquent à nos yeux.

Le template Zbench est simple et pratique : un menu qui ne bug pas et utilisable de suite (contrairement à certains thèmes qui demandent des réajustements), une sidebar d’aussi belle maniabilité. Le look est sobre tout en accueillant à bras ouvert d’autres éléments comme un diaporama dans le header par exemple.

Suffusion s’impose d’autant plus que l’on peut choisir plusieurs couleurs en un seul clic : des tons basiques qui se mêlent d’un peu plus près à la thématique du site.

Ce qu’il faut retenir donc, c’est l’importance de revoir le code pour le rendre plus propre et n’y laisser que le strict nécessaire.

 

Catégorie: Création de sites web, Spécial débutants

Flux RSS
Pas de commentaire »

Réglages de Google Analytics : quels paramètres indispensables?

Publié le 3 avril 2012 dans SEO/SEM, Spécial débutants
 

Lorsqu’on découvre cet outil indispensable du webmaster, on apprécie de pouvoir comprendre les courbes principales sans grand obstacle. En revanche, en se lançant à la découverte des fonctions plus détaillées, on commence à ne plus être aussi à l’aise! Voyons ce qu’il faut maîtriser dans Google Analytics, et pourquoi?

Les filtres : réglages indispensables

Vous avez sans doute remarqué en surveillant le trafic de votre site que vos propres visites sont prises en compte… Si pour le moment vous parvenez à différencier vos passages de ceux des internautes, cela ne va pas durer! Et puis vous allez voir comme ce réglage est bien plus pratique : il suffisait d’avoir les bonnes informations! Considérons que vous utilisez la version récente de Google Analytics : sur la barre orange, en haut à droit, cliquez sur Admin. Sélectionnez Filtres –> Nouveau et donnez un nom à ce premier paramétrage.  Laissez Exclure tel quel, puis choisissez trafic provenant des adresses IP : entrez la vôtre. Enregistrez et c’est fini : vous n’aurez ainsi comme indication que le nombre réel de visiteurs sur vos pages web.

Connaître le positionnement sur des mots-clés

Nous avions vu dans  » Les outils d’analyse SEO » un site gratuit et pratique pour connaître facilement quelques positionnements sur des termes définis. Mais si l’on peut n’utiliser qu’une plateforme pour tout contrôler, il n’y a pas de doute, cela est bien plus pratique. Cette fois, c’est un code que nous allons vous indiquer, sans connaissance duquel vous n’auriez pas pu procéder au réglage par vous-même… Retournez dans Filtres –> Nouveau, déterminez un autre nom puis allez dans Filtre personnalisé et enfin dans Avancé.  Regardez l’image ci-dessous pour entrez les 3 codes, et cocher les bons items.

 

 

 

 

 

 

 

Désormais, lorsque vous consulterez les résultats de trafic via les moteurs de recherche, le positionnement apparaîtra pour chaque mot-clé, entre parenthèses.

L’étude géographique de votre trafic

Si vous souhaitez particulièrement observer les termes recherchés par les internautes ciblés dans une zone géographique précise, c’est à nouveau dans Filtres puis Filtre personnalisé que vous trouverez votre bonheur. Maintenez Exclure, et dans le champ de filtrage cliquez sur zone géographique du visiteur ou ville du visiteur... Cette option convient principalement à une entreprise qui propose des services locaux par exemple, ou un site qui parle d’un évènement relatif à une commune ou un pays…

Voilà, vous avez les bases pour découvrir et paramétrer Google Analytics : surveillez votre trafic aisément.

Catégorie: SEO/SEM, Spécial débutants

Flux RSS
Pas de commentaire »

Comment se servir d’un logiciel ftp pour la création de site?

Publié le 20 mars 2012 dans Création de sites web, Spécial débutants
 

Si vous vous lancez dans la création de site, ce tutoriel sera la base incontournable pour comprendre d’autres articles et surtout pour configurer tout type de site (Blog, boutique…).

Un logiciel ftp, c’est quoi?

Le mieux est d’en télécharger pour mieux comprendre : Filezilla convient à toute construction de site. Lorsque vous aurez décompressé ce fichier, ouvrez le logiciel et entrez vos identifiants : ceux-ci vous sont communiqués par votre hébergeur. Une fois connecté, la racine de votre site apparaît dans la partie de droite. C’est ici que vous allez transférer les fichiers pour la création de site, qui seront aussitôt envoyés à votre base de donnée, sur votre serveur.

Le transfert de fichier du ftp au serveur

Dans la partie gauche de Filezilla, choisissez les fichiers à charger (votre CMS, vos images…). Le plus compliqué lorsqu’on débute est de savoir dans quel dossier les envoyer… Il y a quelques constantes que vous pouvez retenir pour vous repérer. Pour envoyer une image sur votre site, vous devez trouver le dossier où elles sont stockées par défaut : généralement c’est le dossier Images, tout simplement. Dans ce cas placez-y vos fichiers et le tour est joué.

Comment changer les images d’un thème par logiciel ftp?

Cette astuce vous permet de personnaliser l’apparence de votre site : votre blog devient alors unique, et vous n’avez passé que quelques secondes à le travailler… c’est honteux! Trêve de plaisanterie : lorsque vous avez installé un thème WordPress par exemple ou un design quelconque sur un CMS, il vous suffit de jeter un oeil dans le code. Ce n’est pas compliqué : dans WordPress il suffit de cliquer sur « Apparence », « Editeur » et « feuille de style » : dans tous CMS c’est ce dernier fichier qui contient les informations de design. Nous allons identifier l’emplacement de l’image de l’en-tête (header en anglais) : cherchez un code qui ressemble à cela : background : images (image/blabla.png). Rendez-vous maintenant dans le serveur ftp, dans le thème qui est le vôtre : dans le dossier image cherchez ce même fichier (blabla.png) : ouvrez-le (clic droit, afficher ou éditer). Si c’est bien l’image de l’en-tête, vous n’avez plus qu’à la remplacer par le fichier de votre choix, sinon, recommencez votre recherche… avec toute la patience qui vous caractérise!

Le logiciel ftp est très simple d’utilisation pour quiconque prend le temps d’y chercher ce dont il a besoin. Si vous avez compris ces principes, vous pouvez créer un site!

 

Catégorie: Création de sites web, Spécial débutants

Flux RSS
1 commentaire »

1ère configuration de votre boutique en ligne Magento : tutoriel

Publié le 19 mars 2012 dans Création de sites web, Spécial débutants
 

Faisons connaissance avec ce CMS e-commerce

Tout d’abord nous allons nous connecter au back office de la futur e-boutique. Pour cela,  il existe deux possibilités : entrez votre nom de domaine suivi de « admin » ou de « index.php ». Même si l’anglais est la langue la plus pratiquée au monde, nous allons configurer le site pour que tout apparaisse en français, et ainsi naviguer plus facilement. Nous avons besoin d’un module téléchargeable sur Magento Commerce. Choisissez Magento Connect et tapez « pack french » dans la barre de recherche. Installer l’extension sans omettre de copier la clé (get key) : retournez sur le back office de votre boutique, dans System, Magento Connect puis Magento Connect Manager. Entrez la clé dans Paste extension key. Comme pour toute installation de module, il faut se déconnecter et se reconnecter pour observer les modifications. Voilà tous les onglets en français!

Modification du design de la boutique Magento

Par défaut, si vous allez sur la page d’accueil de votre site, il n’y pas grand chose à voir certes, mais vous pouvez remarquer le design de base. Pour le modifier, c’est encore dans l’onglet system que cela se passe : cliquez sur « Design », « Ajouter un changement de Design » et découvrez les propositions faites. Pour les besoins du tutoriel et la cohérence des explications qui seront fournies dans d’autres billets, nous optons pour le design « Modern ». Les dates ne sont à remplir que si vous ne souhaitez ce design que pour une période prédéfinie (période de solde!) : pour un choix à long terme, ne mettez aucune donnée. En retournant sur le front office, vous constatez le changement de look.

Configurer la boutique Magento : nom et gestion

Indiquez le nom de la boutique dans « System », « gestion des magasins ». Paramétrez les 3 colonnes visibles à l’écran. Les informations sur le site et les modes de contact peuvent être remplies dans « System » , « Configuration », « General ». Pour observer où elles apparaissent dans le site et vous assurer de leur lisibilité, pensez à jeter un oeil sur le front office au fil des réglages.

Créer la page d’accueil du site Magento

Dans le menu principal, cliquez sur « CMS » puis « Contenu » : vous accédez à la plateforme éditoriale qui permet de créer des pages. Pour commencer, vous devez avoir une belle page d’accueil, attrayante et claire : nous vous laissons le choix de la stratégie! A l’avenir, cette page d’accueil pourra contenir des produits en promotions ou récents afin d’être de suite vus par l’internaute.

Ajouter un produit dans Magento

Nous allons explorer un nouvel onglet, plus explicite : le catalogue. Cliquez donc sur ce terme dans la barre de menu, « Gérer des attributs » puis créez-en un nouveau. On vous demande de préciser le nom du produit (chaise par exemple) et de paramétrer les options (recherche rapide etc.). Faisons simple pour l’instant, et allons dans « Gestion des labels » pour mettre en ligne les différentes déclinaisons du produit (en osier, en bois…). Attribuez l’article à une catégorie dans « gérer des groupes d’attributs ». Rendez-vous dans « Gérer les produits » afin de créer le produit selon l’attribut précédemment conçu. Ensuite apparaissent tous les réglages possibles pour cet article : prix, meta description pour le référencement…

Nous vous laissons découvrir et digérer tout cela avant d’attaquer d’autres manipulations!

Catégorie: Création de sites web, Spécial débutants

Flux RSS
Pas de commentaire »