Noms de domaine

« Page précédentePage suivante »

Le nom de domaine, la carte d’identité d’Internet – Partie 1

Publié le 25 août 2011 dans Noms de domaine
 

Depuis sa création, Internet a beaucoup évolué permettant à toutes les personnes le souhaitant de créer un site web et de développer une activité sur Internet. Le cœur de ce système est le concept de nom de domaine. Il permet en partie de reconnaître quel site est quel site dans le maelström du web. Penchons-nous sur l’origine des noms de domaine et la manière dont il est possible de choisir un nom de domaine.  

L’origine des noms de domaine

Au tout début d’Internet, il n’existait pas de noms de domaines, pour se connecter à un site il fallait connaître son adresse IP, soit l’adresse virtuelle de l’ordinateur. Cette adresse IP contenait 4 séries de chiffres, par exemple 156.975.13.8, ce qui rendait plus complexe la mémorisation par les utilisateurs. C’est l’évolution d’Internet qui a permis de passer aux adresses URL et donc aux noms de domaines. Maintenant, chaque site web dispose de deux adresses uniques, l’adresse IP et l’adresse URL. Cette adresse URL est en réalité une redirection vers l’adresse IP d’un site. Le fonctionnement est simple, c’est comme si l’on composait un numéro de téléphone et qu’Internet nous mettait en liaison avec un serveur bien précis lié à ce numéro.

Choisir son nom de domaine

Grâce à cette évolution, il est aussi possible d’avoir un certain contrôle sur le nom de domaine de son propre site web. Il existe quelques restrictions et particularités intéressantes à connaître avant de faire le grand choix. Tout d’abord, un nom de domaine est divisé en deux parties, le nom et l’extension : « nomdudomaine.extension ». Le nom de domaine est totalement modulable par l’utilisateur et seul le fait d’être disponible et non utilisé permet de le choisir et de l’utiliser. Bien sûr, il est mieux d’avoir un nom de domaine court et prononçable, mais ce n’est pas obligatoire. Ensuite, l’extension doit être choisie par le webmaster et cela dans le panel de choix de l’hébergeur. Il faut savoir que ces extensions sont soumises à des règles bien précises qu’il est très important de connaître avant de lancer son site web.

Il faut donc comprendre que le nom de domaine est une partie très importante d’un site web, régie par de très nombreuses règles et pratiques de plus en plus connues.

Catégorie: Noms de domaine

Flux RSS
Pas de commentaire »

Grand boom sur Internet, l’extension .xxx enfin autorisée !

Publié le 22 août 2011 dans Noms de domaine
 

Le 15 avril 2011, ICM Registry a enfin réussi à faire accepter une toute nouvelle extension web auprès de l’ICANN. Cette extension, qui est le .xxx, sera destinée aux divers sites pour adultes qui peuplent la toile. Cette extension semble séduire bon nombre d’entreprises et de webmasters puisque les pré-commandes atteignent déjà la coquette somme de 600.000. Pour qu’un tel engouement soit possible, il existe de bonnes raisons et surtout un planning très strict de la mise en place de l’extension qui ne permet aucunes fautes aux webmasters.

Le long combat pour l’existence du .xxx et ses conséquences

Cette extension longtemps refusée pour son caractère pornographique a finalement été acceptée par l’ICANN. C’est une grande nouvelle pour toute l’industrie du film et objets pour adultes pour deux bonnes raisons. Tout d’abord, cela permettra à leurs sites d’être identifiés plus facilement par les utilisateurs grâce aux moteurs de recherches, en tapant par exemple, « Nom de l’entreprise + .xxx ». C’est aussi une aubaine pour les parents et tous les logiciels de contrôle parentale, car au lieu de bloquer des sites ciblés en .fr ou .com, un blocage intégral des .xxx sera plus facile et bien moins coûteux en ressources puisque seuls les sites pour adultes auront le droit d’être en .xxx.

Le lancement de l’extension dans le concret

Afin de respecter les volontés de tous et surtout des grandes marques, un planning très strict a été décidé pour permettre aux sites de s’installer en toute quiétude. Ainsi, entre le 7 septembre et le 28 octobre 2011, les entreprises et marques reconnues de l’industrie pour adultes et qui possèdent un droit de propriété intellectuelle auront le droit de poser leurs noms en avant première et seulement ces entreprises (par exemple, Durex). Dans un second temps, du 8 au 25 novembre l’intégralité de l’industrie pour adultes, sans restriction, pourra poser son site. Enfin, le 6 décembre l’extension sera ouverte au public sous la condition que le site traite uniquement de l’industrie pour adultes.

Cette extension a la particularité de bouleverser les milieux de l’industrie pour adultes sur Internet et simplement le nombre de pré-commandes suffit pour s’en rendre compte. Cependant, bien peu d’hébergeurs permettent cette extension pour le moment. L’un de ces hébergeurs, Netissime, qui est aussi bien hébergeur que registrar, permet de faire une pré-commande pour votre site si vous êtes intéressé à avoir un nom de domaine en .xxx.

 

Catégorie: Noms de domaine

Flux RSS
Pas de commentaire »

Les marques se protègent en réservant leurs domaines en .xxx

Publié le 16 août 2011 dans Noms de domaine
 

De très nombreuses marques, qui n’ont strictement rien de pornographique, enregistrent leurs domaines en .xxx afin de se protéger du cybersquatting et des batailles juridiques afférentes.

L’ICANN a récemment validé l’extension .xxx pour les domaines à caractère pornographique, celle-ci sera mise en service en décembre prochain mais les entreprises et marques peuvent d’ores et déjà déposer des options sur des domaines via le registrar ICM Registry.

Selon ICM Registry, près d’un million de domaines auraient déjà été réservés, et contrairement aux attentes, 80% de ces domaines n’auraient rien à voir avec l’industrie pornographique. De nombreuses entreprises (MTV, Budget Travel, la Croix Rouge…) préfèrent apparemment prendre les devants plutôt que de voir leurs domaines enregistrés en .xxx, sans leur accord.

La réservation d’un domaine en .xxx coûte entre 200 et 300 dollars, soit 40 fois plus qu’un domaine en .com. Cette somme est à multiplier par le nombre de domaines à enregistrer. Ainsi MTV indique avoir réservé un nombre conséquent de domaines en .xxx . La Croix Rouge, de son côté, bénéficie d’un blocage gratuit d’une liste de domaines, profitant de son statut d’ONG Humanitaire.

Catégorie: Noms de domaine
Tags:
Flux RSS
Pas de commentaire »

Un nouveau cadre juridique pour les noms de domaine.

Publié le 14 avril 2011 dans Noms de domaine
 

Anticipant l’évolution du cadre législatif, l’OMPI et l’AFNIC suspendront notamment, respectivement les 15 avril et le 15 mai, les procédures mises en place pour faciliter la résolution des litiges autour des noms de domaine en .fr.

La loi du 22 mars 2011 a modifié certains aspects du cadre juridique des noms de domaine en France. L’AFNIC a identifié les principaux changements qui entreront en vigueur au 1er juillet 2011.

Litiges entre détenteurs de droits et titulaires de .fr

  • suspension de la procédure PARL, par l’OMPI, dès le 15 avril 2011
  • suspension de la procédure PREDEC à compter du 15 mai 2011

Cette mesure est rendue indispensable par les délais afférents à chaque procédure, aucune décision ne pouvant être rendue après l’échéance du 30 juin.
L’AFNIC travaille dès aujourd’hui à la mise en place d’une nouvelle procédure de résolution des litiges qui, selon le nouveau cadre juridique, devra être homologuée par le Ministre.
Dans l’intervalle, tout litige pourra être porté devant les tribunaux ou soumis à la procédure de médiation en ligne assurée par le CMAP (Centre de Médiation et d’Arbitrage de Paris).

Termes interdits et réservés

A compter du 1er juillet prochain, l’AFNIC modifiera la procédure d’enregistrement des termes figurant sur les listes et notamment celle des noms des communes.
Les demandes d’enregistrement devront être motivées et l’AFNIC ne pourra refuser l’enregistrement d’un nom de domaine que s’il existe des éléments permettant d’établir un usage de mauvaise foi et l’absence d’intérêt légitime

Accès à la liste des .fr enregistrés

A compter du 1er juillet prochain, l’AFNIC publiera quotidiennement sur son site la liste des noms de domaine enregistrés le jour précédent, dans un format standard de consultation et de téléchargement.

L’AFNIC poursuivra dans les prochaines semaines la concertation sur les modalités de mise en place de ces dispositions. Pour cela, elle organise :

  • une discussion / information en ligne ouverte à tous avec la Direction juridique de l’AFNIC les :
    • 5 mai de 14 à 16 heures
    • 1er juin de 10 à 12 heures
  • un groupe de travail juridique ouvert aux membres de l’AFNIC, le 29 Avril au matin

Plus d’information :

– sur le site web de l’AFNIC

– sur Facebook : AFNIC

– Sur Twitter : www.twitter.com/afnic

Catégorie: Noms de domaine
Tags: , ,
Flux RSS
Pas de commentaire »

Pourquoi acheter des noms de domaine « usagés »

Publié le 2 février 2011 dans Noms de domaine
 

Construire un site Web populaire est souvent un processus long qui requiert plusieurs étapes, et une quantité importante de diligence et de persévérance. Malheureusement, la plupart des attributs qui font la réussite d’un site Web prennent énormément de temps, en particulier toute la phase optimisation des moteurs de recherche. Chaque site web en ligne est représentée par un nom de domaine, qui est souvent indexé dans les moteurs de recherche principaux, ayant une histoire et une position d’autorité qui lui est propre. En achetant un nom de domaine utilisé, vous pouvez profiter de tous les travaux effectués par le propriétaire du site précédent. L’information qui suit décrit les principaux avantages de l’achat de noms de domaine « usagés » (utilisés pour un ancien site par exemple) dans le développement de vos sites Web.

Page Rank et autorité du domaine

Les moteurs de recherche utilisent des algorithmes brevetés pour récupérer les données efficacement, les indexer, et les classer sur l’Internet. Google, en particulier, utilise un système appelé « page rank » qui donne à chaque nom de domaine une certaine autorité fondée sur un certain nombre de facteurs. L’un des facteurs qui influent sur le page rank d’un site Web est la quantité de liens sur Internet qui pointent vers une des pages de ce site Web, ces liens sont également connus sous le nom des backlinks, ou liens entrants. Souvent, quand un nom de domaine expiré est vendu aux enchères ou sur un site fournisseur de nom de domaine, celui-ci conserve une partie des backlinks et donc de son page rank. En achetant un de ces domaines, vous récupérez la plupart des travaux ayant contribué à établir l’autorité du nom de domaine, ce qui vous permettra d’être bien classé dans les SERPS (pages de résultats du moteur de recherche ou Search Engine Result Pages) pour quasiment n’importe quel terme ou mot clé et cela à peu d’effort.

Réputation bien établie

La construction de votre nouveau site Web sur un nom de domaine qui a déjà une réputation bien établie peut aussi fournir à votre site le trafic des visiteurs du site précédent, de retour dans l’espoir de retrouver le site qu’ils avaient visité auparavant. Même si ces visiteurs s’attendent à voir un site complètement différent, si votre nouveau site est pertinent pour la même niche ou un sujet identique au site qui a utilisé ce nom de domaine précédemment, il est possible de construire instantanément une petite quantité de trafic sur la base des succès de l’ancien site. L’ancien site peut aussi avoir été bien positionné pour des mots ou phrases clés populaires, ce qui peut apporter du trafic instantané à votre site via les moteurs de recherche. Puisque votre nom de domaine sera essentiellement la marque de votre site web, l’achat d’un nom de domaine utilisé qui a déjà une réputation bien établie est la meilleure façon de construire rapidement une marque populaire.

Expérience disponible

Les noms de domaine usagés vous donne l’occasion d’acquérir instantanément de l’expérience aux yeux des visiteurs de votre site et des moteurs de recherche, sans prendre beaucoup de risques et sans dépenser d’argent dans le SEO. Étonnamment, il est possible de trouver des noms de domaine utilisés pour une vingtaine d’euros, même si certains noms peuvent coûter à l’achat jusqu’à quelques milliers d’euros (voir par exemple sedo.fr). L’achat d’un nom de domaine en .com déjà bien établi depuis quelques années peut donner à votre site un gain instantané et gratuit en trafic et en popularité globale.

Catégorie: Noms de domaine

Flux RSS
Pas de commentaire »