Hébergement cloud

« Page précédentePage suivante »

La Bretagne se tourne vers Amazon Web Services

Publié le 26 décembre 2012 dans Hébergement cloud, Infos sur l'industrie
 

Le conseil régional de Bretagne se serait bien passé du Buzz qu’il vient de déclencher dans les médias. À l’heure où le gouvernement français annonce sa volonté d’investir dans des systèmes d’hébergement web sur le sol français pour les données informatiques des structures publiques, la Bretagne vient d’annoncer qu’elle allait confier l’hébergement web de ses données au Géant américain Amazon et à son Cloud hébergé en Irlande.

L’annonce tombe plutôt mal, puisque le gouvernement français vient d’annoncer le déblocage de 150 millions d’euros financement pour deux gros projets d’hébergement web nationaux. Le premier porte le nom de Cloudwatt est mise en place par Orange en partenariat avec Thales et le deuxième du nom de Numergy créé par SFR en partenariat avec Bull. Ces deux solutions viennent justement d’être lancées sur le marché pour offrir aux administrations et aux entreprises un hébergement web avec un système de stockage sur le sol français. D’ailleurs la ministre de l’Économie numérique Fleur Pellerin déclarait en septembre que ces deux projets devraient permettre de lever les dernières réticences des entreprises françaises à l’utilisation du Cloud computing pour l’hébergement web.

L’appel l’offre du conseil régional de Bretagne

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le dossier n’est pas récent, puisque l’appel d’offres de la région Bretagne a été lancé en 2010, il y a donc déjà près de deux ans. À l’époque une seule entreprise française avait fait acte de candidature et sa proposition ne correspondait pas du tout au cahier des charges imposait par le conseil régional. Il est donc tout naturel que ce soit la société d’Amazon qui ait été choisi puisqu’elle s’appuie sur une solution qui correspond parfaitement au cahier des charges en proposant une infrastructure mutualisée à des tarifs très compétitifs.

La conseil régionale précise d’ailleurs que c’est une société française, Neoxia qui sera chargée de mettre en œuvre la solution d’hébergement web et pour former les agents administratifs de la région à l’utilisation des outils web d’Amazon.

La réponse du conseil régional

Mais face à la polémique, le conseil régional n’avait donc pas d’autre solution que de répondre aux critiques. La région tient donc à préciser qu’aucune donnée n’est pour l’instant hébergée sur les services d’Amazon. Cette solution a en effet été sélectionnée pour servir de système de secours en cas de sinistre majeur sur les services informatiques de la région. L’appel d’offres a en effet été lancé sur demande des informaticiens du conseil régional qui souhaitaient disposer d’un système de sauvegarde dans le Cloud pour protéger les données de la région. Ce besoin s’est fait sentir à la suite de l’incendie qui s’est déclenché dans la salle informatique de la caisse d’assurance maladie de Renne en 2006, qui a entrainé de très grandes difficultés dans la gestion du site pendant de nombreux mois.

Le conseil régional précise d’ailleurs qu’il continue à étudier les offres des différentes sociétés françaises qui proposent le même genre de services. La région précise en effet sur son site internet qu’elle considère que les sociétés françaises sont les seules à pouvoir répondre aux exigences des directions informatiques des structures publiques.

 

Catégorie: Hébergement cloud, Infos sur l'industrie

Flux RSS
Pas de commentaire »

CDNETWORK et LINKBYNET signent un partenariat

Publié le 22 décembre 2012 dans Hébergement cloud, Infos sur l'industrie
 

Deux géants de l’internet viennent d’annoncer la signature d’un partenariat pour mettre à disposition de leurs clients des services plus étendus. CDNetwork qui est aujourd’hui le seul réseau de diffusion de contenu multinational grâce à une expertise et une infrastructure locale sur les six continents et notamment en Chine, vient en effet de signer un partenariat avec LinkBynet, une société de gestion et d’hébergement web de service IT installé principalement en France et au Canada. Ce partenariat a ainsi comme but de mettre à disposition des clients de LinkBynet les services d’accélération web de CDNetwork pour leur permettre d’optimiser la performance de leurs sites web au niveau national et international.

La proposition semble d’ailleurs répondre à une réelle demande, puisqu’un grand group industriel français client de CDNetwork, vient de souscrire à l’offre de LinkBynet pour son site internet chinois. En utilisant cette plateforme, la société française compte ainsi optimiser sa diffusion de contenu en Chine en aidant ses clients à améliorer l’expérience web des utilisateurs en contournant les contraintes techniques liées à l’absence de collaboration entre les grands opérateurs de télécommunications dans cette région du monde. Le système permet en effet d’améliorer la rapidité et la fiabilité des applications web et du contenu des sites sans avoir à se soucier des services de connexion utilisée par les utilisateurs.

D’ailleurs comme le déclare Matthieu Demoor le directeur marketing de CDNetwork pour l’Amérique du Nord, les clients du groupe sont de plus en plus nombreux à se développer à l’international et ont besoin de solutions simples pour assurer la rapidité et la fiabilité de leur contenu et de leurs applications web. Et la société LinkBynet présente l’avantage d’être connue en France pour son modèle commercial à succès sur un marché encombré, grâce à son solide engagement et la haute qualité des services qu’elle fournit à ses clients. Ceci en fait d’ailleurs le partenaire idéal pour aider la société CDNetwork à se développer et à remporter encore plus de succès en France. Ainsi le partenariat entre ces deux sociétés va donc encourager les sociétés d’Amérique du Nord et de France à promouvoir l’utilisation d’outils d’accélérations des services Web qui permettent de gagner en fiabilité.

La société LinkBynet a été créée en 2000, génère un chiffre d’affaires annuel de 37 millions de dollars avec un peu plus de 440 collaborateurs répartis au Canada, en France, à l’île Maurice, au Brésil et en Asie. Elle travaille avec un peu plus de 800 clients internationaux et affiche un taux de renouvellement de contrat de plus de 97 %. 

Catégorie: Hébergement cloud, Infos sur l'industrie

Flux RSS
Pas de commentaire »

Amazon met en place un hébergement web à destination des marques

Publié le 20 décembre 2012 dans Hébergement cloud
 

Amazon le géant américain de l’e-commerce vient d’ouvrir sa technologie aux marques qui ont besoin de crier des microsites afin d’y présenter leur produit ou leur service. Le principe est simple Amazon va mettre à leur disposition un service d’hébergement web qui leur permettra d’obtenir une adresse internet du type « Amazon.com/nom de la société ».

Amazon par l’intermédiaire de son service marketing vient en effet d’annoncer la mise en place d’un nouveau service nommé « Pages », qui va proposer un service d’hébergement web à destination des marques commerciales qui n’ont pas encore de site web, ou qui souhaitent apparaître sur la plateforme du géant américain. Les marques vont ainsi pouvoir utiliser la technologie web d’Amazon pour créer un microsite internet, qui possédera une adresse du type « Amazon.com/nom de la société ». L’inscription au service « Page » et l’utilisation de ses outils de création seront absolument gratuites pour les marques et Amazon va même jusqu’à offrir trois modèles de page type, pour aider les entreprises à mettre en place leur microsite plus facilement.

Mais Amazon va encore plus loin, car la société accompagne son service d’hébergement web avec un service de synchronisation sur les réseaux sociaux. Avec « Post », les marques vont ainsi pouvoir synchroniser leur microsite créé sur la plateforme Amazon avec leur page Facebook. L’objectif d’Amazon est ainsi d’offrir une expérience utilisateur complète et de permettre aux marques de profiter de la notoriété qu’elles ont déjà acquise sur Facebook.

Et pour permettre aux marques de surveiller la fréquentation et le trafic de leur page hébergé sur Amazon, le géant américain propose « Analytics ». Cet outil d’analyse de trafic très complet va permettre aux marques de surveiller la fréquentation, mais aussi les habitudes de consommations des clients qui fréquentent leur page web.

Ces différences services sont tout particulièrement destinées aux très petites entreprises (TPE) et aux petites et moyennes entreprises (PME), qui cherchent une solution simple à mettre en place pour profiter de leur notoriété sur la plateforme d’Amazon. Par contre même si ce service est intégralement gratuit, le site marchand précise qui vérifiera tout de même scrupuleusement l’accessibilité de la demande avant d’accepter l’inscription d’une société. Le service ne sera donc ouvert qu’aux sociétés déclarées et disposant d’un statut officiel dans leur pays d’origine.

Catégorie: Hébergement cloud

Flux RSS
Pas de commentaire »

La VM à 1€ d’Ikoula, une offre cloud unique sur le marché

Publié le 23 mai 2012 dans Hébergement cloud, Infos sur l'industrie
 

Ikoula, hébergeur informatique français, propose depuis quelque temps déjà une offre unique sur le marché : la VM à 1€. Le principe est simple, vous disposez d’une machine virtuelle dédiée avec une franchise de 1€ comprenant une certaine quantité de ressources dédiées. Vous payez ensuite en fonction de ce que vous consommez avec votre VM.

Une machine virtuelle à seulement 1€

Que comprend réellement cette franchise ? La franchise à 1€ comprend :

  • 512 Mo de RAM
  • ½ CPU
  • 40 Go d’espace disque
  • 240 Go de données entrée/sortie
  • 512 Kb/s de bande passante entrante et 128 Kb/s de bande passante sortante

A noter que le coût des licences Windows est également offert.

Une facturation à l’usage

Au-delà de ces quantités, l’utilisateur est facturé en fonction de l’utilisation de sa machine, avec un prix unique pour chaque ressource. Ikoula met d’ailleurs à disposition une calculette afin de permettre à l’utilisateur de pouvoir calculer directement sa consommation sur le site.

Les statistiques de consommation sont également disponible sur une interface dédiée et l’utilisateur reçoit un email d’avertissement à partir du moment où il dépasse le plafond de 10€ et 50€ par mois.

La VM à 1€ idéale pour toutes les opérations ponctuelles

Grâce à la VM à 1€, vous pouvez utiliser votre machine virtuelle pour différents types d’opération. Vous pouvez ainsi utiliser votre VM pour jouer en réseau, lancer une opération promotionnelle ou encore pour le calcul intensif. Vous pouvez retrouver toutes ces opérations sur la playlist Youtube dédiée.

Catégorie: Hébergement cloud, Infos sur l'industrie

Flux RSS
Pas de commentaire »

Serveur Cloud Dynamique de 1&1 ou la flexibilité de gérer ses sites

Publié le 14 mars 2012 dans Hébergement cloud, Hébergement web
 

Une offre qui pourrait bien séduire de nombreuses entreprises, principalement les start-up : la possibilité d’adapter les paramètres du serveur en quelques instants correspond en effet à tous ceux dont les besoins changent du jour en lendemain.

Concrètement, qu’est-ce qui change?

L’un des points assez novateurs consiste en la facturation à l’heure : en cas de besoins plus importants, l’abonné peut souscrire à d’autres options, disponibles en moins de 5 minutes. Ainsi le bénéficiaire de l’offre s’adapte aux imprévus sans se ruiner . C’est pour cette raison que Cloud Dynamique vise les entreprises naissantes, ainsi que les petites et moyennes d’ailleurs, qui peuvent modifier momentanément leurs possibilités tout en ménageant leur budget. Cette souplesse de l’offre 1&1 touche aussi bien la taille de l’espace disque que le type d’offre : quand il fallait auparavant des semaines pour transférer certaines données d’un abonnement vers un autre, à présent cela prend au bas mot 5 minutes…

Cloud Dynamique de base et sa tarification à l’heure

Admettons qu’un abonné choisisse l’offre de base, soit 1 coeur, 1 GO de mémoire vive et 100 GO d’espace disque. Ce contrat lui revient à 19.99€ HT/mois mais, s’il éprouve le besoin d’opter pour un coeur de plus pour une période transitoire, il n’aura à payer qu’un centime par heure. Une flexibilité alléchante pour ceux qui ont effectivement du mal à évaluer leurs besoins.  L’avantage proposé par 1&1 n’est pas au détriment de la qualité et de la sécurité de ses services : on conserve une protection optimale contre le piratage et les pannes de toutes sortes (incendie, pannes, inondations…).

Le Cloud Dynamique de 1&1: une formule adaptable et transférable

Lorsqu’on change d’abonnement, on perd un temps fou à reconfigurer les paramètres et à transférer les données. Avec cette offre tout est simplifié : c’est presque instantanément qu’on parvient à tout basculer d’une formule à l’autre. On peut même envisager de passer d’un réglage prévu pour Linux à un autre pour Windows : les évolutions du client ne sont donc absolument plus freinées, au contraire elles sont encouragées. On peut donc comprendre que des entreprises en plein boum préfèrent l’abonnement Cloud en prévision de nécessités croissantes mais de durée indéterminées… Un sacré coup de pouce donc!

Gestion à distance et applications mobiles : 1&1 rajeunit!

Le serveur Cloud Dynamique de 1&1 permet de modifier les réglages à distance : besoin de quelques GO en plus? Un clic depuis n’importe où et c’est fait : pour quelques centimes supplémentaires, c’est une belle affaire. Ensuite, la possibilité d’accéder à des applications mobiles depuis les smartphones Android notamment, inscrit serveur Cloud sur une ligne assurément contemporaine en toute souplesse.

1&1 propose donc ici une offre innovante avec toujours son souci de rendre ces services accessibles et facilement maniables.

Catégorie: Hébergement cloud, Hébergement web

Flux RSS
Pas de commentaire »