Optimisation SEO : les mots-clés dans les URL

Aujourd’hui de nombreux sites se voient déclassés à cause d’une trop grande occurrence de mots-clés : voici une ruse SEO pour l’optimisation de n’importe quel blog.

Trop de mots-clés = suroptimisation

La subtilité de la rédaction de contenus doit être à la hauteur des exigences robotiques de Google : au-delà d’un certain taux de répétition, une page se voit considérée comme suroptimisée. On va alors constater un glissement progressif vers de moins bonnes positions dans les SERP : doucement mais sûrement, le site perd une page, puis deux et ainsi de suite. Face à ce « symptôme » qui ne trompe pas, il convient de réagir en diminuant les réitérations responsables. Pour ne pas faire fausse route, on peut utiliser l’outil Webmastertools dans la section « votre site sur le web », puis « mots clés » : en cliquant sur chaque terme on peut observer le nombre d’occurrences. A partir de là on va réduire la présence de ces mots dans les pages et évaluer l’efficacité de cette action sur plusieurs jours. Pourquoi ne pas profiter de cette révision pour modifier vos URL…?

Optimiser les URL : comment faire?

Plusieurs écoles là aussi se tirent dans les pattes : ici, nous allons défendre le point de vue de ceux qui glissent des termes optimisés dans les adresses de leurs pages. Effectivement, si vous êtes en train de peaufiner vos réitérations, vous vous faites sans doute la réflexion suivante : « à quoi servent les mots-clés s’ils ne faut pas, surtout pas en abuser…? Et bien peut-être apporteront-ils plus de jus s’ils sont dissimulés dans l’adresse même de l’article. Pour cela, n’hésitez pas à hiérarchiser vos pages de telle sorte que votre article sur une recette de salade de crudités contiennent logiquement dans son URL les termes des dossiers qui la contiennent (recettes été/crudités par exemple). Ainsi, vous allez renforcer l’impact du mot-clé.

Vous devriez gagner quelques places, ou même quelques pages! Ce procédé se prête donc à merveille pour un blog mais peut être moins performant pour un site e-commerce qui possède des milliers d’articles différents d’un mois à l’autre.

Les symboles à éviter dans les URL

Oui, il y a une manière précise de rédiger une adresse web. Certains caractères ne sont pas reconnus par les moteurs de recherche qui risquent alors de rencontrer plus de difficultés pour traiter l’information. Pour séparer deux mots on utilise donc le tiret situé sur la touche du 6, tandis que pour séparer les noms relatifs aux dossiers et sous/dossiers on préfère le slash.

Donc, si vous avez eu tendance à utiliser le tiret du 8, vous savez ce qui vous reste à faire…

La taille des URL pour le référencement

Il n’est pas vital de veiller à la longueur des adresses web : tant qu’elles contiennent des mots-clés (même réitérés) elles sont efficaces et lisibles par les moteurs. Le seul inconvénient peut être que des internautes qui recopient votre adresse le fasse avec des erreurs. En effet, lorsqu’une URL comporte plus de 255 caractères, il devient plus compliqué de la copier car elles est tronquée dans la fenêtre. C’est la raison pour laquelle il convient de concocter des adresses inférieures à 255 caractères dans l’idéal.

A vous de jouer!

Catégorie: SEO/SEM, Spécial débutants
28 février 2012
O2switch Hébergement web