Créer un thème WordPress intégralement N°1 : création de site.

Vous faites peut-être partie de ceux qui ont envie de se lancer dans cette  folle aventure : créer son propre thème WordPress. Nous allons ici proposer les bases nécessaires à la compréhension du codage php et css : vous pourrez ensuite évoluer par vous-même.

C’est donc une succession de billets que vous allez voir paraître au fur et à mesure : construire un template demande la compréhension d’un certains nombres de données que nous ne pourrons pas détailler en quelques lignes!

Description des divers fichiers pour la création de site

Pour créer un site Wordpress est grosso modo constitué de deux types de fichiers : php et css. Les premiers organisent la structure de votre site : barres latérales, menus… C’est là que vous décidez de l’emplacement des éléments. Le css permet de personnaliser ces éléments : couleur, polices, mise en page, images etc.

1)Les fichiers php

header.php : il correspond à l’entête de la page. Généralement il contient le titre et/ou le logo du site, une image, un menu. C’est aussi dans cette partie qu’on intègre le code de Google Analytics.

index.php : il représente la page d’accueil. Nous y insérerons de nombreuses données pour déterminer la présence ou non de contenants (texte principal, fil d’Ariane, footer…)

page.php : WordPress permettant originellement de créer un blog et tout aussi bien un site vitrine, on peut y intégrer des pages simples qui sont régies par ce fichier, et/ou des articles qui sont construits dans single.php et archive.php

single.php : si vous souhaitez donner une apparence différente entre pages et articles, comme par exemple ne permettre les commentaires que sur ces derniers, c’est dans ce fichier que l’on notera les codes adaptés.

archive.php : comme son nom l’indique, il vous permet de contrôler ce qui apparaît dans les archives de votre blog. Par exemple si un internaute clique sur vos archives, vous pouvez choisir qu’il aperçoive les extraits d’articles ou l’intégralité.

sidebar.php : c’est la barre latérale qui est définie ici. On y insère les codes pour l’utilisation de widgets entre autres.

footer.php : dans cet espace situé en bas de page, on note souvent le copyright, le nom de celui ou celle qui a développé le site et aujourd’hui, on voit même bien plus. En effet, c’est l’accès aux catégories, aux liens, aux réseaux sociaux qui se glisse désormais à cet endroit.

function.php : il est en correlation avec d’autres fichiers php comme la sidebar. C’est lui qui détient la clé pour que la barre latérale fonctionne : sans lui ce n’est pas possible. Cela vaut aussi pour le menu principal (sous le header généralement).

comments.php : il accorde la présence de commentaires, leurs structures et fonctions.

searchform.php : grâce à lui vous permettez aux internautes de trouver exactement leur bonheur. Il leur suffit d’effectuer une recherche en inscrivant les mots de leur choix.

2)Les fichiers css pour élaborer la plateforme et son apparence

Rassurez-vous, il y en a moins. On peut même dans l’absolu se contenter d’un seul fichier css, qui en revanche est indispensable : la feuille de style.

style.css : magique ou presque, la feuille de style réunit toutes les données visant à customiser votre thème, élément par élément. On y retrouve donc des codes attribués à chaque fichier php. On peut même y programmer des dégradés, des ombres, des bordures…

Voilà, vous avez un aperçu des termes auxquels vous allez être confrontés très régulièrement. Dans l’épisode N°2 de « Créer un thème WordPress intégralement« , vous allez justement mettre la main à la pâte en créant quelques fichiers php.

Vous cherchez un hébergeur pour votre site WordPress ? Voir notre classement des hébergeurs wordpress. Top 10 Hébergeurs recommande les hébergeurs suivant pour votre blog ou site wordpress : Hostpapa, Infomaniak, 1Hebergement, JustHost et OVH.

Catégorie: Création de sites web, Spécial débutants
31 janvier 2012
O2switch Hébergement web