Les sites de communiqués de presse vont-ils durer, si oui combien de temps?

On en parle depuis déjà un certain temps : après l’abandon des annuaires de référencement, allons-nous voir disparaître les sites de communiqués de presse, même de qualité?

Le problème que pose les sites de communiqués de presse

Imaginez Mr Dupond qui cherche un renseignement pour réparer sa machine à laver : il va sur Google, qui le renvoie sur un site qui semble pouvoir répondre à ses questions. Seulement, cet internaute qui n’y connaît rien aux techniques d’écriture du web va tomber sur un texte illisible, en se demandant qui a bien pu pondre une horreur pareille… Et bien c’est un humain, caché derrière un logiciel de spin! Voilà le problème des sites de communiqués :  beaucoup y diffusent des articles « robotisés » car ils sont plus rapides à produire. Mais il demeure difficile de comprendre le message qu’ils véhiculent, tant ils ont été manipulés et gavés de mots-clés…

Les sites de communiqués sérieux

Il y en a, heureusement pour les référenceurs en quête de backlinks. Leur différence est que si Mr Dupond arrive sur l’un des textes qui y sont publiés, il ne sera pas déçu cette fois. Le contenu est lisible, utile et renvoie vers un site expérimenté, proche de sa recherche initiale. Sur ces sites fiables, les textes sont rédigés sans aucun logiciel qui puisse dénaturer le fond. Les liens sont utiles à l’internaute autant qu’au site qui en bénéficie : donc Google cautionne.

Comment Google fait-il la différence?

Le leader des moteurs de recherche a recours à de multiples robots et algorithmes qui parviennent à repérer les abus en terme de référencement : la sur-optimisation par les mots-clés, les campagnes de backlinks assimilées au spam, le duplicata et à présent le content-spinning. Quand il détecte l’une de ces techniques, Google considère qu’il doit en protéger l’internaute : il désindexe les URLs en question… Les sites peuvent alors véritablement couler dans les profondeurs des pages les plus éloignées de la top position…

Webmasters et référenceurs : comment ne pas être pénalisé?

Effectivement, si Google désindexe les sites de communiqués de presse sur lesquels vous aviez posté des articles avec de jolis liens juteux, vous risquez de les perdre… On peut toutefois espérer que les plateformes de communiqués n’ayant pas recours aux techniques abusives et publient du contenu « propre » (pas de sujets relatifs à la drogue…et autre sujets nuisibles) survivent à cette rafale qui fait parler d’elle… Bref, si vous bénéficiez de liens relatifs à des sites spammy, commencez à faire campagne pour des backlinks pérennes cette fois-ci. Contactez ceux qui sont susceptibles d’héberger vos communiqués sur des blogs par exemple. Voilà finalement la solution la plus rassurante : l’échange de liens.

Catégorie: SEO/SEM
27 mars 2012
O2switch Hébergement web