Le content-spinning ou comment dupliquer sans se faire attraper!

Lorsqu’on a compris que Google sanctionnait sans relâche les pages dupliquées, on a arrêté le copier/coller. Lorsqu’on s’est aperçu que Google repérait le content-spinning… on a rusé!

Le content-spinning : pour quoi faire?

Pour qu’un site soit visible, il faut du contenu. Grâce à lui, on pourra ensuite créer une campagne de liens qui permettront d’améliorer le classement dans les moteurs de recherche. Certains produisent ces liens en bâtissant des réseaux de blogs renvoyant chacun vers certaines URLs. D’autres publient des communiqués de presse dans le seul but de créer des liens. Mais rédiger ces contenus prend un temps fou : puisque le duplicata est sanctionné sévèrement, on a maintenant recours au content-spinning.

La méthode du content-spining

Ecrivez votre billet, puis ouvrez votre logiciel de spin. Le principe est le suivant : pour chaque mot, vous devez trouver au moins 3 synonymes. Vous obtenez des phrases du type : {Bonjour|Salut|Bonsoir} je {m’appelle|me nomme|me prénomme}…

Le logiciel va ensuite générer toutes les phrases possibles en utilisant tantôt un terme, tantôt un autre. Vous avez mis 30 secondes pour écrire cette phrase, mais en réalité vous en obtenez 9. Plus un texte dispose de synonyme, plus les générations seront nombreuses. Certains spécialistes parviennent à produire 100 textes à partir d’un seul…

Le spin est détecté, sauf si on est très malin

C’est à dire que si vous publiez sur un même blog plusieurs spins issus du même texte d’origine, vous serez démasqué, et sanctionné! En revanche, il est encore possible de diffuser des communiqués de presse spinnés : du moment qu’on ne met pas en ligne plus d’un texte sur chaque site. Pour 100 communiqués de presse, vous aurez donc besoin de 100 noms de domaine différents. Pour améliorer l’unicité des textes générés, on peut ensuite renforcer le spin en intervertissant des paragraphes par exemple. Bien des astuces sont possibles, faites preuve d’ingéniosité!

La rédaction de spin

Le logiciel ne trouve pas seul les synonymes, il peut vous y aider mais c’est vous qui ferez le plus gros du travail. Vous devez avoir une certaine imagination pour savoir remplacer les mots par d’autres, et éviter de copier/coller les termes spinnés similaires… Plus les synonymes sont variés, plus la qualité technique est difficile à déceler pour Google. Ensuite, lorsque le travail est très décortiqué on risque de ne plus assurer la qualité grammairienne. Des précautions sont à prendre lors de la rédaction et du choix des synonymes pour éviter que les phrases ne deviennent illisibles : par exemple, dans une même accolade, il est plus prudent d’utiliser des synonymes du même genre (féminin ou masculin).

Un exemple de spin

La phrase de départ est : Le ballon est gros. Nous allons la spinner et elle devient :

{Le ballon|La balle|La boule} est {gros|énorme|imposant}.

Indubitablement, le logiciel lorsqu’il générera les phrases va vous proposer : La balle est gros… Chose qui ne serait pas arrivée si nous avions mis uniquement des mots masculins, comme Ballon.

Le content-spinning est donc une technique qui demande concentration, imagination et ruse tant à l’étape rédactionnelle qu’à la diffusion sur les différents sites : bon courage…

Catégorie: SEO/SEM
27 mars 2012
O2switch Hébergement web