Perturber les attaques des cybercriminels

Contrairement à ce que pensent les entreprises internet et les gouvernements, on commence à se rendre compte que l’on ne se débarrassera jamais de la criminalité d’internet. Peu importe les mesures, la criminalité reste active et tant même à se développer, les criminels gagnent même en agilité et en furtivité. Les hackers disposent même de moyens financiers de plus en plus étendus et d’outils de plus en plus sophistiqués. De plus, qu’ils soient de simples hackers ou qu’ils fassent partie d’un réseau criminel international, les condamnations sont rares, car les poursuites sont extrêmement complexes à mettre en place et les auteurs sont particulièrement compliqués à identifier.

Les forces de l’ordre ont en effet beaucoup de mal à faire face à de telle menace, car les menaces sont tout d’abord internationales, quand elles ne sont pas carrément supervisées par certains états. De plus, rares sont les organismes d’état ou les autorités qui possèdent réellement les moyens de lutter contre de telles menaces et surtout identifier et poursuivre les criminels. Pourtant les criminels utilisent les mêmes technologies que les acteurs légitimes d’internet, ils utilisent ainsi les sociétés qui proposent de l’hébergement web, mais aussi les sociétés qui proposent des solutions de paiements. Ce sont donc ces sociétés qu’il faudrait protéger et sécuriser en priorité.

Les piratages et la criminalité sur internet reposent sur trois technologies différentes pour fonctionner. Dans un premier temps, il faut disposer de compétences informatiques particulières pour mettre en place le hacking du ou des sites internet visés. Ensuite, le piratage a besoin de canaux et de moyen de paiement pour pouvoir encaisser leurs revenus et enfin les réseaux criminels ont besoin d’un hébergement web pour héberger ses services et surtout comme plateforme pour coordonner ses attaques. Or il suffit de contrôler ou de bloquer l’accès à une de ces technologies pour que le piratage soit impossible et que la criminalité s’effondre.

Donc pour lutter efficacement contre la criminalité, il faut absolument que les acteurs du paiement sur internet et les professionnels de l’hébergement web mettent en place une norme universelle simple qui permettra de généraliser certaines pratiques. Pour commencer la vérification de l’identité des clients, un partage des informations en direct avec les forces de l’ordre et surtout la mise en place d’une suspension immédiate du compte en cas de plaintes ou d’utilisation de l’hébergement web pour du piratage. Évidemment ces solutions ne pourront pas être appliquées dans tous les pays, mais l’objectif est de limiter au maximum les choix des criminels et de perturber leurs activités.

Bien sûr les sociétés de commerce sur internet doivent elles aussi mettre en place des systèmes de protection qui leur permettront de contrecarrer les attaques. Puisque bien qu’il soit impossible de rendre un site impénétrable, il existe tout de même quelques techniques pour contrecarrer une attaque. Pour ce faire, il suffit en fait de se concentrer sur les données qui sortent du site. Ainsi grâce à une vision complète des données qui transitent par le site il est possible de bloquer les attaques des hackers.

L’objectif de toutes ses précautions est de rendre le vol de données le plus difficile possible, en perturbant simplement les réseaux qu’utilisent les hackers. Par contre pour se faire, les sociétés doivent revoir la totalité des procédures de sécurité qu’elles utilisent. Ainsi avec le concours des sociétés de paiement sur internet et d’hébergement web, il sera possible de réduire considérablement le nombre d’attaques et la criminalité sur internet.      

Catégorie: Infos sur l'industrie
6 janvier 2013
O2switch Hébergement web