La théorie de Darwin appliquée à Internet, le Web 2.0 écrase l’Internet 1.0

L’Internet moderne, tombeau des précurseurs du web

Internet, cette chose en constante évolution, reste encore aujourd’hui difficile à définir pour la bonne raison que son contenu varie, et cela depuis sa création. Après plus de 20 ans dans l’espace publique, il est l’heure de dresser un bilan de l’épopée Internet et surtout, une liste des précurseurs du web qui sont tombés avec l’évolution du net. Qui sont-ils et que leur est-il arrivé ?

Les services qui ont été remplacés par d’autres

Au début d’Internet, certains services ont été le monopole de quelques compagnies telles que Altavista, pour la recherche Internet. Ce site web, mis en place en 1995, est rapidement devenu le numéro 1 de la recherche, avec 13 millions de recherches par jour en 1998, ce qui est énorme pour l’époque. L’arrivé de Google sur le marché sonne le glas d’Altavista qui deviendra en 2004 une succursale de Yahoo. Celui-ci rachète le site et l’abandonne en 2010. L’un des premiers navigateurs web, Netscape, n’a pas eu un sort plus réjouissant. Ce navigateur, qui était l’un des préférés des internautes en 1990, est aujourd’hui un élément du passé, écrasé d’abord par Internet Explorer. Ensuite, l’arrivé de Mozilla et aujourd’hui Google Chrome ne lui ont laissé aucune chance de survie.

Ceux qui ont simplement disparu

Nombres des ancêtres du web ont tout bonnement disparu ou ont totalement changé de forme. Ainsi, Napster, le site d’échange de fichiers musicaux gratuits, est aujourd’hui un site de musique payante, suite aux divers procès pour droit d’auteur et son rachat par Best Buy. Dans un autre domaine, Geocities, le service d’hébergement web, est finalement tombé à son tour en 2009, après 14 ans de bons et loyaux services. Enfin, les messageries mIRC et icq semblent tenir bon, malgré la pression faite par la multitude de messageries modernes telles que MSN et QQ, ainsi que de tous les chats sur site comme Facebook ou dans Gmail. Leur survie ne semble pas être un long fleuve tranquille.

Bien qu’aujourd’hui Internet appartienne à la nouvelle génération, celle qui n’a pas connu les balbutiements de la toile, de nombreuses personnes restent nostalgiques et gardent en leur cœur le souvenir des pionniers de la toile.

Catégorie: Infos sur l'industrie
9 août 2011
O2switch Hébergement web