Accélérer la vitesse d’affichage d’un site WordPress : astuces N°1!

Nous allons ici aborder des techniques visant à alléger le code source de votre site, objectif : accélérer l’affichage de vos pages. Les thèmes WordPress offrent de nombreuses possibilités de personnalisation. Pour cela, ils possèdent des données dont le site n’aura pas besoin, et que l’on doit supprimer.

Supprimer les éléments inutiles du thème

C’est le cas de la feuille de style, qui par exemple contient les données relatives à l’apparence de la troisième colonne tandis que vous ne l’utilisez pas. De même pour les commentaires… Il convient donc de faire un brin de ménage dans vos codes!

Bien choisir ses templates

Effectivement, WordPress lit les fichiers php dans un certain ordre, et si vous utilisez ceux qu’il lit en dernier, le temps d’affichage est alourdi. On utilise d’ailleurs trop souvent l’index.php comme template pour notre page d’accueil : en réalité, le premier fichier lu par WP est front-page.php. La Home quant à elle est visitée juste avant l’index, ralentissant donc également l’exécution.

Un code en dur

Pratiques lorsqu’il s’agit d’adapter un thème, certains codes qui font gagner du temps à la création du site en font perdre à sa lecture. C’est le cas de ce type d’éléments qui incite WordPress à rechercher une donnée au lieu de la lui offrir, tout prête : <meta charset= »<?php bloginfo( ‘charset’ ); ?> » />. On peut tout à fait remplacer <?php bloginfo( ‘charset’ ); ?> par UTF-8. L’inconvénient de cette personnalisation du code est qu’elle rend le thème bien plus long à déménager si besoin est (changement de nom de domaine…). Mais il faut croire que le jeu en vaut la chandelle!

Diviser le fichier functions.php

Plus on ajoute des plugins, plus ce fichier grossit : après avoir vérifié que certaines données pouvaient être mises à la corbeille, une autre solution existe. En divisant le fichier en deux, on évite la lecture d’information propre au back end lorsque c’est le front end qui est parcouru. Il existe une fonction qui va autoriser la division du function.php : get_template_part. Grâce à  cela, vous pouvez créer functs-adminonly.php d’une part, et functs.frontendonly.php de l’autre. Dans le premier, il suffit de transférer tous les éléments contenus dans is_admin(), et le reste dans le second. Pour ne pas créer de conflits, on indique dans function.php :
if (is_admin()) { get_template_part( ‘functs’, ‘adminonly’ ); if ( (!file_exists(TEMPLATEPATH.’/functs-frontendonly.php’) || !file_exists(TEMPLATEPATH.’/functs-single.php’)) && file_exists(TEMPLATEPATH.’/functs-adminonly.php’) ) { get_template_part( ‘functs’ ); } } else { get_template_part( ‘functs’, ‘frontendonly’ ); function single_setup() { if (is_single()) get_template_part( ‘functs’, ‘single’ ); } add_action( ‘template_redirect’, ‘single_setup’ );
On gagne alors en légèreté!

Il existe donc une quantité phénoménale d’astuces pour nettoyer le code et par là-même, booster l’affichage de vos pages!

Catégorie: Création de sites web
10 avril 2012
O2switch Hébergement web