Google et sa nouvelle base de données F1 : au revoir MySQL!

Dans un souci de performance, la firme de Montain View a franchi le cap : elle utilise désormais pour supporter ses services Adwords sa propre base de données à la place de MySQOL. Mais pourquoi un tel changement?

Les motivations de Google dans leur changement de base de données?

C’est pour le stockage et la gestion des informations et des transactions propres à Adwords que F1 a été conçu : l’objectif est de limiter voire même d’éradiquer les risques de pannes, de défaillances aussi minimes soient-elles. Pour contenter de telles exigences, F1 a vu le jour avec une capacité de réplication entre serveurs mais aussi entre data centers. F1 est couplé avec Google Spanner, un système lui aussi destiné a géré un nombre colossal de données.

Google Spanner et Google F1

Spanner est un système de stockage distribué, capable de sécuriser des données en quantité gigantesques, et plusieurs millions de serveurs. Quand beaucoup d’entreprises rencontrent un problème lié à la densité des informations brassées, Google sort sa base F1. Il s’agit plus précisément d’une RDBMS : Relational Database Management System. En français, F1 est une base de donnée relationnelle  , gérée sous formes de tables de grande capacité. Voilà ce qu’annonce Google à propos de sa création : « Nous avons élaboré un système hybride qui allie l’évolutivité, la tolérance de panne, le partitionnement dynamique, et tout cela à bien moindre coût (…) tout en gardant la maniabilité, les habitudes et la sécurisation qu’on exige d’une BDD relationnelle. »

Google va-t-il commercialiser sa base de données F1?

A priori, le premier but dans le projet F1 est vraiment la performance d’Adwords. Ceci dit, si l’outil fait bel et bien ses preuves, rien n’empêche l’évolution de la base de données vers une offre commerciale. Il y aurait là une belle part de marché à rafler, si tant est que F1 soit à la hauteur…?

Catégorie: Création de sites web
12 juin 2012
O2switch Hébergement web