Hébergement cloud



Pour créer et déployer votre Cloud Public en toute liberté

La société d’hébergement informatique Ikoula, lance l’offre Cloudstack instances permettant de déployer une plateforme de Cloud Public en toute facilité via sa boutique en ligne Ikoula Express Hosting.

Grâce à une offre pré-packagée disponible à partir de 19€, les utilisateurs de CloudStack Instances ont accès à une plateforme comprenant :

  • 1 routeur à 10Mb/s mutualisé
  • 1 Load Balancer
  • 1 Firewall avec 100 règles de translation de ports
  • 1 adresse IP publique

Disponible sous Linux et Windows, le client est ensuite libre d’ajouter ses instances (jusqu’à 20) sur un modèle « pay per use ».

Facturé à l’heure consommée, il est également libre de configurer son Cloud (jusqu’à 10 templates, 40 snapshots et 30 disques virtuels) depuis une interface full web. Lire la suite

Les conditions d’utilisation du Cloud d’Oracle

La récente découverte d’un document confidentiel expliquant les conditions d’utilisation du Cloud d’Oracle, inquiète les experts, qui nous recommandent de bien lire le contrat proposé par la société avant de se lancer dans l’hébergement web en sauvegarde.

Alors qu’Oracle a lancé en 2012 une large gamme de service Cloud, dont un service IaaS, un service PaaS des applications de fusions et même un réseau social, le document découvert en ligne et aujourd’hui inaccessible inquiète par certaine condition. Ainsi alors que les conditions d’utilisation respectent les standards du marché pour ce type de service, certains points sont plutôt inquiétants. Ainsi comme nous l’explique Ray Wang, analyste et CEO de Constellation Research, bien que la plupart des conditions d’utilisation respectent les standards, certains points reste litigieux. Ainsi Oracle s’accorde par exemple le droit de suspendre l’accès aux comptes utilisateurs en cas de litige ou en cas de violation des conditions d’utilisation. Selon lui les clients devraient pouvoir avoir accès à des explications claires sur le champ d’application de ses sanctions. Puisqu’après un abonnement au service, l’utilisation du Cloud et l’accès aux informations sauvegardées peut être capital. Contrairement à un logiciel sur site, une interruption ou suspension du service sera en effet très compliqué à gérer. Lire la suite

Le Cloud Public va remplacer le Cloud Privé

L’hébergement web sur le Cloud fait de plus en plus d’adeptes, mais le système est aussi en pleine mutation. Un nombre élevé de professionnels du marché pensent ainsi qu’à terme le Cloud privé est appelé à être complètement remplacé par le Cloud public, qu’ils jugent plus compétitif. Mais pour bien comprendre cette évolution, il faut commencer par se poser les bonnes questions.

Pourquoi le Cloud public se place comme une évidence?

Si l’on considère que l’hébergement dans le Cloud est appelé à se démocratiser et à devenir la règle, ses services seront à terme aussi indispensables que l’eau ou l’électricité. Or dans le domaine de la production d’électricité ou d’eau, à part pour certains sites très sensibles, c’est la production publique, qui domine l’essentiel du marché et non la production privé. Et le principe est exactement le même pour le Cloud, d’autant plus que les services d’Amazon et d’Azure ont déjà leurs preuves et que les services de Cloud public  français arrivent avec CloudWatt et Numergy. Il a donc fort à parier que des normes ne tarderont pas à se mettre en place et qu’à terme les applications et API des différents services seront même compatibles. D’ailleurs un grand nombre de professionnels de l’informatique n’auront d’autre choix que de faire évoluer ses services vers du conseil et de l’optimisation des solutions distribués par ces grands opérateurs. Lire la suite

Le Cloud progresse dans les PME

D’après une étude de Parallels, le Cloud à destination des entreprises est en constante augmentation et affiche une croissance de plus de 20 % l’an dernier avec un chiffre d’affaires de 1,24 milliard d’euros. L’organisme pense d’ailleurs que la tendance va maintenir la même progression pendant les prochaines années.

Si on analyse le chiffre total d’un peu plus près, on remarque que l’on peut le répartir en quatre grandes catégories de services. Environ 25 % sont engendré par l’hébergement web, 15 % par les services de présence Web, 20 % par les applications professionnelles et enfin un peu plus de 10 % par la collaboration et la communication hébergée. Et selon l’étude de Parallels, ce chiffre d’affaire globale de 1,24 milliard d’euros va progresser d’environ 40 % par ans dans les prochaines années. Lire la suite

La Bretagne se tourne vers Amazon Web Services

Le conseil régional de Bretagne se serait bien passé du Buzz qu’il vient de déclencher dans les médias. À l’heure où le gouvernement français annonce sa volonté d’investir dans des systèmes d’hébergement web sur le sol français pour les données informatiques des structures publiques, la Bretagne vient d’annoncer qu’elle allait confier l’hébergement web de ses données au Géant américain Amazon et à son Cloud hébergé en Irlande.

L’annonce tombe plutôt mal, puisque le gouvernement français vient d’annoncer le déblocage de 150 millions d’euros financement pour deux gros projets d’hébergement web nationaux. Le premier porte le nom de Cloudwatt est mise en place par Orange en partenariat avec Thales et le deuxième du nom de Numergy créé par SFR en partenariat avec Bull. Ces deux solutions viennent justement d’être lancées sur le marché pour offrir aux administrations et aux entreprises un hébergement web avec un système de stockage sur le sol français. D’ailleurs la ministre de l’Économie numérique Fleur Pellerin déclarait en septembre que ces deux projets devraient permettre de lever les dernières réticences des entreprises françaises à l’utilisation du Cloud computing pour l’hébergement web. Lire la suite